En dépit du rejet de sa réserve portée après sa défaite (2-1) contre la Guinée, lors des matches de poule, le Sénégal en mauvais perdant persiste et signe dans sa contestation. En effet, Après cette défaite aux dépens de la Guinée, le Sénégal avait déposé une réserve accusant les joueurs guinéens Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita d’avoir joué le +Dream Cup+ abrité par le Japon avec des documents différents de ceux employés lors de l’édition 2019 de la CAN U17.

Alors que l’on pensait que le Sénégal allait accepter le verdict prononcé par la CAF, nos challengers exige du jury disciplinaire de la CAF, la disqualification de la Guinée pour la fraude ci-dessus signalée. Cette information a été largement relayée le vendredi par les médias sénégalais. Cette nouvelle a ainsi créé l’émoi au sein de la famille sportive de Guinée.

Pour parer à toute éventualité, la fédération guinéenne de football s’est fendue ce matin d’un communiqué de presse que nous vous livrons in extenso :Résultat de recherche d'images pour "guinee u17"

‘’ La Fédération Guinéenne de Football a reçu notification, par la CAF, d’une décision du Jury Disciplinaire de cette instance prononçant des sanctions à la fois sportives et économiques contre la Fédération et les deux jeunes joueurs U17 dont la qualification à participer à la dernière Coupe d’Afrique des Nations était contestée par une fédération au motif prétendu de la falsification des passeports de ces deux joueurs. Cette décision est manifestement erronée. Elle semble n’avoir pas été prise sur la base des éléments dont dispose la Fédération Guinéenne et qui établissent clairement le bon droit de celle-ci. Ces éléments (passeports biométriques, actes d’états civils, documents médicaux) confirment les premières décisions de la CAF ayant retenu la légitimité des deux joueurs à disputer la compétition concernée. La Fédération Guinéenne de Football a donc immédiatement fait appel de cette décision erronée. Elle demeure extrêmement sereine quant au rétablissement, dans
les plus brefs délais, de la vérité des faits et des résultats sportifs.’’

La morale de cette histoire

Quelle que soit l’issue de la procédure engagée par le Sénégal, il revient à la Fédération guinéenne de football de revoir son administration. Il faut le reconnaître, le comité exécutif devrait être un peu plus regardant dans la gestion des dossiers administratifs de nos footballeurs.

La mise en place d’un fichier informatisé de tous les footballeurs par catégorie, nous mettra à l’abri de ce genre d’ennuis que nous vivons maintenant.

Un homme averti en vaut autant que l’on veut !

 

Thierno Saïdou DIAKITE

JMI Copyright © JustinMorel.Info    

Comments

comments