SHARE

La population de Gaoual traverse des moments difficiles, pour cause, une inondation dues aux pluies diluviennes de ces derniers jours, a causé la mort d’au moins une personne, tandis que plus 200 maisons en banco sont détruites par la montée des eaux.

Selon le député de Gaoual, Ousmane Gaoual Diallo de nombreuses localités sont inaccessibles et plusieurs centaines d’hectares de cultures sont compromis.  Dans cette situation de catastrophe, les ressortissants se mobilisent comme ils peuvent pour donner des vivres et des abris aux sinistrés.

Le député de l’UFDG originaire de la préfecture de Gaoual, affirment que cinq jours après la survenue de l’inondation, les eaux stagnent toujours et la route de Boké, coupée à la rentrée de Gaoual, précisément à Sinthiourou. Et, la plupart des districts de la commune urbaine sont inaccessibles pour convoyer les vivres collectés, laissant planer le risque de famine et le développement des épidémies.

« Plusieurs centaines de personnes, poursuit-il, sont sans abris et sont sous la menace de la crise alimentaire pendant cette période de « soudure ». Toutes les autorités locales se sont exprimées, appelant à l’aide d’urgence, à l’absence du préfet. Et, nous attendons toujours la compassion du gouvernement et la mobilisation de l’aide d’urgence. La destruction de plusieurs centaines d’hectares de cultures cristallise les inquiétudes sur la saison agricole et les risques de crise alimentaire dans la localité » relate le député.

Des ressortissants, des populations de Gaoual, des présidents des délégations spéciales ont été promptes à réagir face à la situation en apportant une aide rapide aux victimes des inondations.

 

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO   

JMI Copyright © JustinMorel.info

Comments

comments

SHARE