SHARE

La compagnie minière Ghost Mining a découvert d’importants gisements de rubis et de saphirs en Guinée Conakry. Elle a indiqué que les gisements hébergent, selon les estimations, une réserve exploitable de 100 millions de carats.

Interrogée par mail par l’Agence Ecofin, la société a expliqué que le premier gisement a été découvert en 2013. Elle a déclaré que des relevés ont été réalisés lors d’une expédition menée par un de ses dirigeants, Roger Poitoux, en collaboration avec les services miniers guinéens, le but étant de délimiter et de quantifier le gisement. Les résultats ont rapporté des réserves de 100 millions de carats, chiffre confirmé par une contre-expertise réalisée par des spécialistes sud-africains, fin 2015.

La société a obtenu après taille, sur un échantillonnage de 2 500 carats, des saphirs étoilés, des saphirs multicolores, des saphirs multicolores étoilés, un saphir padparadscha, un saphir trapiche, un rubis sang de pigeon, ou encore un saphir rose exceptionnel de 144 carats.

«Ce qui est important pour nous c’est que ces pierres ne sont pas chauffées et n’ont subi aucun traitement, contrairement à 95 % des rubis et saphirs actuellement sur le marché international», a confié à Ecofin, Marie-Chantal Pesery, gemmologue chez Ghost Mining.

Par ailleurs, la compagnie a également découvert un très important gisement de corindons industriels de haute qualité, contenant des centaines de milliers de tonnes de ressources, sur une surface de 1 200 km2. «Il n’est pas étonnant de trouver ici de très importantes réserves de corindons, vu que la Guinée est l’un des plus grands producteurs de bauxite de 1ère qualité», a-t-elle commenté.

Ghost Mining est une compagnie dirigée par des Français, spécialisée dans le conseil, l’assistance technique et technologique en stratégie minière. Elle veut réaliser une exploitation 100 % artisanale et écoresponsable.

Louis-Nino Kansoun

(Agence Ecofin)

Comments

comments

SHARE