À l’instar des autres préfectures du pays, les coordinations régionales sont représentées dans la préfecture de Fria. Malgré les multiples déclarations tous azimuts des coordinations dans le but d’apaiser la situation sociopolitique, au niveau local, les représentations sont peu proactives ou du moins communiquent  très peu.

La dernière déclaration allant dans le sens de l’apaisement, est celle tenue par la coordination des sages de Fria, suite à la dernière manifestation du FNDC qui avait enregistrée quelques dégâts matériels notamment la vandalisation des listes électorales.

Ce mimétisme s’explique par le fait qu’à Fria les différentes communautés vivent dans une cohabitation pacifique et dans un respect réciproque.
“À Fria on a pas besoin de faire des déclarations pour l’heure sur la division ou des idées d’ethnies, parce qu’ici nous sommes tous des frères et des sœurs. Vous savez le Friaka est un métis dans sa famille, sa culture et dans sa communauté.”, analyse Amara Touré professeur et acteur politique.

Ce qui n’est pas à négliger, en parlant des coordinations c’est aussi cette frange de l’opinion qui pense que ces dernières années ces structures ont montré leurs limites, en se confondant aux politiques.

Salou Diallo étudiant stagiaire à l’usine explique : “Les coordinations régionales, des sages ou des religieux sont des structures qui, sans responsabilité et contrôle, peuvent constituer un danger pour notre pays. Elles ont du mal à se départir des politiques et des intérêts ethniques ou régionalistes, c’est d’ailleurs ce qui radicalise souvent les communautés. Elles ne sont pas indépendantes. Avec de l’argent, les politiques les intrumentalisent à outrance.”

Du côté des coordinations, on laisse entendre que tout va bien, sans pour autant accepter de se prêter à nos questions, sous prétexte que nous sommes vendredi et qu’il serait inutile de parler de ce qui n’existe pas. Tout en nous laissant entendre que toutes les coordinations ont un seul objectif qui est celui de la paix et l’harmonie entre les Guinéens.

Ainsi soit-il !

Aliou BAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info