SHARE

Des exécutifs communaux peinent à être installés dans leurs mairies respectives, neuf mois après leur élection. Des violences post-électorales ont entrainé des morts.

Interpellé ce lundi, 12 novembre 2018, par nos confrères partenaires de la radio ‘’Espace FM’’, sur le cas de ce  ‘’fameux’’ accord du 08 août dernier,  signé entre le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG, concernant l’installation de leurs conseillers communaux dans les communes respectives, suite aux élections locales du 04 février 2018, le président du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN), Lansana Kouyaté, depuis la France, reproche au chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo  d’avoir conclu un « deal avec le RPG Arc-en-ciel ».

« Des lois existent, comment peut-on aller à des accords qui ne servent à rien ? »,  s’est dinterrgé  Lansana Kouyaté.

L’ex-premier ministre a également  précisé que « depuis neuf mois, les communales sont quasiment sans résultats. Dans beaucoup de localités qui ne sont pas à minimiser, nous sommes sans maire !».

Lansana Kouyaté a  déclaré son parti était contre la signature de l’accord du 8 août. Parce que, dit-il, « nous savions qu’il ne sera même pas appliqué ».

Et à l’en croire, « quand on négocie avec celui qui n’a pas respecté un, deux, trois accords, il faut savoir qu’en signant un autre, il vient avec des arrière-pensées ».

A qui veut l’entendre, le leader  du PEDN , Lansana Kouyaté a dit que signer cet accord, censé mettre fin à la crise post-électorale, a été une ‘’erreur politique’’ pour Cellou Dalein Diallo.

« Le président de l’UFDG a daigné s’asseoir encore avec la mouvance présidentielle pour essayer de sortir un accord que je considère farfelu. Il n’a rien résolu, c’est d’ailleurs cet accord qui a entrainé ces morts », a persisté et signé l’ancien patron de la Primature.

Il a aussi rappelé au président de la République, garant de la stabilité, « qu’il ne sert à rien de déployer son intelligence politique pour aboutir à des morts ».

Il invite Alpha Condé à se mettre au-dessus de la mêlée et « à chercher à comprendre les angoisses que vivent ses compatriotes ».

 

Léon KOLIE pour JMI

JMI  Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE