SHARE

Le lundi dernier, le RPG Arc-en-ciel a conclu un accord politique avec l’Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré, pour unir  leurs forces en vue de maximiser les chances de prendre la tête de certaines mairies.

Interpellé ce jeudi, 16 août 2018, par un  reporter de justinmorel.info, sur l’accord politique signé avec le parti du régime au pouvoir,  le président du groupe parlementaire de l’Alliance Républicaine à l’Assemblée nationale, Deen Touré de l’UFR a expliqué pourquoi son parti a poussé « un coup de gueule » après la signature de l’accord de sortie de crise entre le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG. 

« Nous n’avons pas approuvé que le ministre de l’administration du territoire, qui est le président du comité de suivi de l’accord du 12 octobre se soit transporté au siège d’un parti, pour la signature d’un accord », a  déclaré le président du groupe parlementaire Alliance républicaine.

Le président du groupe Deen Touré a également précisé que sa formation politique a signé entre partis politiques: « Ce n’est pas avec l’Etat », continue notre interlocuteur, qui assure que « notre accord n’a rien à avoir avec celui entre l’UFDG et le RPG ».

Cet accord politique est survenu entre l’UFR et le RPG Arc-en-ciel, le fruit de la rencontre de vendredi dernier entre le président de la République et son haut représentant, Sidya Touré.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE