SHARE

Hier mercredi, sur les ondes de la radio ‘’Espace FM ‘’, l’ex-premier ministre et leader  du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), Lansana Kouyaté a suggéré au chef de file de l’opposition de renoncer à son budget annuel de 5 milliards, pour faire face aux indemnités des victimes des manifestations politiques.  

Interpellé ce jeudi, 5 avril 2018, par nos confrères de la radio ‘’Lynx FM’’ dans leur émission ‘’Invité du jour ‘’, sur la demande  du président du PEDN, le chef de file de l’opposition et leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a déclaré sans détour que cette indemnisation n’a pas qu’un volet matériel ou financier, c’est aussi un soutien moral.

Il a ensuite ajouté que l’Etat a failli à sa mission de protéger les personnes et leurs biens. « Mes militants peuvent attester qu’il vient en aide aux familles des victimes, avec ou sans le budget du chef de file, je fais ce que je peux », a dit Cellou Dalein Diallo.    

« La preuve, lorsqu’on nous a attribués des frais pour des réparations de nos domiciles qui avaient été détruits en septembre 2009, le fonds que j’ai reçu, je l’ai mis à la disposition d’une ONG pour assister les victimes »,  assure Dalein.

Le chef de file de l’opposition, El hadj Cellou Dalein Diallo a également indiqué qu’il est toujours au chevet des gens, des familles des victimes pour essayer d’apporter ce qu’il peut. « Ce n’est pas pour rien que cette confiance entre le leader de l’UFDG et sa base est restée constante malgré toutes les tentatives de discrimination »,  continue le principal opposant au régime d’Alpha Condé.

« Je dis à qui veut l’entendre qu’avec ou sans le budget du chef de file de l’opposition, je fais le maximum de ce que je peux pour apporter ma solidarité, mon soutien, ma compassion à ceux qui sont victimes », a noté le chef de file de l’opposition.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE