SHARE

Après le siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le nouveau médiateur de la République, Mohamed Siad Fofana s’est rendu au QG du principal parti de l’opposition, à la Minière dans le but d’échanger avec le leader de l’UFDG , Cellou Dalein Diallo  concernant la crise socio-politique qui sévit actuellement dans le pays par rapport  aux résultats issus des élections locales du 04 février dernier.

C’est dans un entretien téléphonique avec nos confrères de la radio ‘’Espace FM’’ de ce lundi, 26 mars 2018 que le chef de file de l’opposition , El hadj Cellou Dalein Diallo a indiqué que Mohamed Saïd Fofana s’est engagé à faire preuve d’objectivité, d’honnêteté et à être au service de la nation et non d’un groupe particulier.

Il a ensuite dit qu’il a confié à son convive qu’il s’agit d’un exercice difficile en précisant que «nous sommes dans un pays où la crise de confiance est forte, les contentieux sont nombreux. Ce n’est pas facile de dire à l’Etat qu’il a tort lorsque c’est le cas ».

« On le jugera par les actes. On ne peut pas dire à ce stade qu’on lui fait absolument confiance. Il est du RPG, il était Premier ministre. On verra s’il porte le costume du médiateur neutre », a déclaré le président de l’UFDG.

Le principal challenger d’Alpha Condé prévient que Mohamed Saïd Fofana ne peut pas venir leur dire d’arrêter au nom de la paix leurs manifestations qui sont les moyens légaux.

«Je lui ai dit que la paix se construit par la justice et le respect du droit. S’il va dans le sens du respect du droit, nous ne pouvons que le soutenir », a noté Cellou Dalein Diallo.

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE