C’est son ami et frère, chanteur aussi Mav Cacharel qui l’a annoncé ce mardi 19 mars dans un post sur son compte Facebook. Aurlus Mabélé était interné depuis des années dans une maison de retraite à Enghien les bains après plusieurs problèmes de santé.
De son vrai Aurelien Bénoit Miatsonama, il a été l’ambassadeur de la musique congolaise dans le monde avec son groupe Loketo.
La pandémie du Coronavirus vient d’emporter une star de la musique congolaise en la personne d’Aurlus Mabélé. Fondateur du célèbre groupe Loketo avec ses amis Diblo Dibala, Mav Cacharel, Jean Barron, Mack Mackair, Blondin Wabacha et Mimi Kazidona, Aurlus Mabélé était depuis interné dans une maison de retraite dans la région parisienne après une opération chirurgicale de la gorge qui l’empêchait de chanter.
Le compositeur du fameux titre « la femme ivoirienne » rejoint ses frères et amis, Jean Barron, Blondi Wabacha et Mimi Kazidona. Il est né en 1953 à Brazzaville dans le quartier de Poto-Poto en République du Congo. Il s’appelle en réalité Aurélien Miatsonama1.
En 1974, ensemble avec ses pairs tels que Jean Baron, Pedro Wapechkado et Mav Cacharel, il fonde le groupe Les Ndimbola Lokole.
Parti se perfectionner en Europe, il fonde, en 1986, avec Diblo Dibala et Mav Cacharel, le groupe Loketo. Il crée alors le soukous dont il sera proclamé « roi », d’où le slogan « c’est Aurlus Mabele le nouveau roi du soukous ».
En 25 ans de carrière, il aura vendu plus de 10 millions d’albums dans le monde et il aura contribué à faire connaître le soukous hors des limites du continent africain.
Souffrant des suites d’un AVC depuis 5 ans, il a organisé avec le groupe Loketo des concerts avec succès aux Antilles entre mai et juin 2009.
Accompagné par des guitaristes talentueux, il a fait danser toute l’Afrique par des musiques avec ses rythmes typique du soukous (Africa Mousso, La Femme ivoirienne, Embargo, Betty, Asta De, Evelyne, Loketo, etc.).
By Stany Franck
Source: sacer-infos.com

Comments

comments