Edith Lucie Bongo Ondimba aurait totalisé 56 ans d’âge, le 10 mars 2020. L’année dernière, le 10 mars 2019, le président de la République du Congo, Denis Sassou-N’Guesso remettait à l’épiscopat congolais, les clés d’une nouvelle chapelle, construite par ses soins et en obéissant à la volonté et à la vision de sa fille aînée arrachée à l’affection des siens à l’âge de 45, il y a 11 ans, en 2009.

A l’occasion de ces deux anniversaires, une messe d’action a été dite le mardi, 10 mars 2020, en l’église Notre Dame de l’Assomption d’Oyo.
La messe a réuni, autour du couple présidentiel, la famille, les amis et connaissances de la fille aînée du chef de l’Etat congolais et ancienne épouse du chef d’Etat gabonais, d’Edith Lucie Bongo Ondimba. L’évêque officiant, Monseigneur Victor Abagna Mossa, évêque d’Owando a imploré la miséricorde de Dieu, pour les 11 ans de la disparition d’Edith Lucie Bongo Ondimba, les 56 ans de sa naissance, mais aussi pour le 1er anniversaire de la chapelle de cette paroisse.
Des textes bibliques, notamment l’évangile extrait de Saint Matthieu 16, 13-20, soumis à la réflexion de la communauté chrétienne ont mis en lumière les vertus et l’altruisme dont étaient pourvus Edith Lucie Bongo Ondimba. Une Dame au destin exceptionnel, avec des idées ayant traversé les frontières du Congo, pour se répandre au Gabon, où elle fut 1ère dame. L’abbé Gervais Potrais Yombo a invoqué l’amour qu’Édith Lucie Bongo Ondimba vouait à ses parents, parce qu’elle était la première fille à appeler son père par papa. Il l’a présentée comme une femme de cœur qui a été arrachée à l’affection des siens au moment où tout le monde, ne s’y attendait.Miniature de pièce jointe
Pour lui, son père, véritable architecte était son entrepreneur.  Lisant les saintes écritures, le célébrant a déclaré : « Jésus arriva dans le territoire de Césarée de Philippe. Il demanda à ses disciples : « Qui suis-je, d’après les hommes, moi le fils de l’homme ? ». Une interrogation pleine de sens, selon l’abbé Gervais Potrais Yombo pour qui Edith était en avance par rapport à son entourage.
C’est sans doute pour cette raison que onze ans après avoir quitté la terre des hommes, les multiples œuvres d’Edith Lucie Bongo restent gravées dans la mémoire de ceux qui l’ont connue.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

JMI Copyright © JustinMorel.InfoMiniature de pièce jointe

Comments

comments