Certains transporteurs guinéens par appétit du gain facile, mettent la vie de centaines d’usagers en danger, en remplaçant le réservoir de leur véhicule par des bidons, placés dans le coffre ou dans le capot.
Conscient du risque que cela implique, les conducteurs cachent cette pratique à leurs clients et, plus grave ces véhicules sont sans aucun équipement de prévention contre l’incendie. À Fria par exemple, le week-end dernier, un véhicule a pris feu au centre de la ville. Il a fallu l’intervention des citoyens, chacun avec ce qu’il a pu trouver pour sauver la situation.
Interrogé, le propriétaire s’est refusé de tout commentaire, néanmoins certains transporteurs ont accepté de nous apporter des explications : 《C’est quand on a une panne de réservoir qu’on fait cela. Vous savez pour changer de réservoir, il faut 500 à 600.000 Gnf, donc on n’est obligé de rouler pour trouver ce montant. 》, se justifie un chauffeur de taxi de la ligne Fria-Conakry.
Les syndicalistes pensent de leur côté que l’essentiel est de rentrer à bon port en feignant ignorer le risque auquel les passagers sont exposés : 《Ne le répondez pas ! C’est pas son affaire. S’il veut voyager, il s’embarque et le reste c’est n’est pas son problème!! 》, à réagi très agité un syndicaliste.
Cette situation dangereuse expose les passagers et voyageurs guinéens de cette partie du pays à l’image des autres circonscriptions du pays. Il est temps de se pencher sur cette question.
JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments