Malgré le verdict annoncé récemment  par le TPI de Dixinn, lui donnant le plein pouvoir d’assumer encore le poste de la vice-présidence du parti principal de l’opposition, Bah Oury est toujours en marge du parti, dans la mesure où le chef de file de l’opposition et leader de l’UFDG, vient de rendre public la décision de nommer un vice-président provisoire en remplacement de l’ex-ministre de la Réconciliation nationale.

A cet effet, un proche de Bah Oury, Mohamed Lamine Kaba, invité d’une émission de la radio privée ‘’ Bonheur FM’’ du vendredi, 17 mars 2017, a laissé entendre que quand une décision de justice intervient, nul n’a le droit de faire un commentaire ni outrepasser cette décision. A plus forte raison prendre une autre contraire à celle-ci. ‘’ Par conséquent, je dirai que Cellou Dalein n’est pas au-dessus de la loi. Donc, je pense qu’il doit obligatoirement se soumettre à ce verdict réhabilitant Bah Oury ses fonctions de 1er vice-président de l’UFDG’’, a-t-il dit.

Mohamed Lamine Kaba a aussi déclaré que lorsqu’on est législateur  et qu’on aspire à diriger la République, on se soumet à ses lois. ‘’Cellou et son conseil politique n’ont aucun pouvoir pour nommer un vice-président et ne peuvent non plus se substituer au congrès qui est l’organe supérieur au sein de l’UFDG pour prendre une telle décision’’, a affirmé Mohamed Lamine Kaba au micro de nos confrères.

Il a ensuite conclu en disant que Cellou montre son mépris pour les statuts du parti et les lois de la République ainsi qu’à la justice guinéenne.

Fatoumata SOUMAH pour JMI

Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments