Qquelques dates repères ayant a marqué  la naissance de cette armée.

-1857 : Napoléon II a créé des unités militaires composées d’Africains parmi un décret qui créé par la même occasion le bataillon des tirailleurs sénégalais dont les guinéens.

-1891-1892 : le lieutenant Charles Mangui, installé à Kankan, forme sur sa propre initiative, sans autorisation de la France, un peloton de cavaliers, recrutant quelques uns autour de la ville Kankan. Ce détachement militaire a été constitué une redoutable force contre l’Almamy Samori Touré, Empereur du Wassoulou. Ce peloton se perfectionne avec l’arrivée en son sein des déserteurs de l’armée samorienne. Ainsi naît la première unité militaire de la Guinée française à Kankan, formée par des  »indigènes ». Suite à ce moment fort pour les colons français, l’actuel camp Samori a pris le nom de Charles Mangui.

– 8 mais 1945 : Les anciens combattants revendiquent à Thiaroye leurs primes de guerre et leurs économies dûment placées dans les épargnes françaises. Les manifestants,dont des Guinéens, sont massacrés .

– Dans la nuit du 3 au 4 octobre 1958, un groupe de sous officiers sous la direction du capitaine Noumandjan Keïta se rend à la présidence pour demander au Président  Ahmed Sékou Touré une autorisation de sensibilisation des militaires guinéens enrôlés sous le drapeau français.

– A la proclamation de l’indépendance le 2 octobre 1958, 2000 militaires regagnent la jeune nation en provenance de la France, de l’Algérie, de la Syrie, du Viêt-Nam, d’Indochine pour constituer la première armée et assurer la défense de la patrie.

– Le 1er novembre 1958: A l’issue des pourparlers franco-guinéens, cette date est retenue pour mettre à la disposition de la Guinée, la moitié des camps de Kindia, Kankan, N’Zérékoré où doivent être regroupés les militaires guinéens ayant opté pour l’armée nationale. Ces regroupements ont eu lieu les 28 et 29 octobre 1958 sans incident. Ainsi naissent les premières unités de l’armée guinéenne.

-Le 16 décembre 1958 : l’ordonnance N° 23 du président Sékou Touré considérant le 1er novembre comme date de création de l’armée guinéenne est rendue public.  

Copyright © JMI

Comments

comments