SHARE

Dans le cadre de l’aide au rapatriement volontaire, l’OIM (Organisation internationale pour les migrations) a procédé ce mardi 5 septembre, au rapatriement de 132 migrants guinéens en provenance de la Libye.

La majeure partie de ces migrants est constituée de candidats à l’immigration clandestine qui ont échoué dans leur tentative désespérée de rallier l’Europe, et qui sont restés bloqués en Lybie.

Selon l’OIM, ces migrants qui avaient dans leurs rangs des personnes vulnérables, notamment des femmes, un bébé et des enfants, vivaient dans des conditions insupportables en Lybie enfermés dans des centres de détention. La plupart des personnes retournées temoigent avoir été victime de maltraitance.

Un programme de réinsertion d’urgence est aussi mis en place par l’OIM, qui devrait permettre à chaque migrant de percevoir une enveloppe de 50 euros pour ses besoins immédiats (logement, nourriture, vêtements) et pour lui permettre de rejoindre sa destination finale.

La seconde phase de l’insertion est un programme d’une durée de trois ans financée par l’Union européenne qui prévoit une aide à la réintégration durable sur trois mois pour chaque migrant retourné.

Depuis le début de l’année, Ils sont au total 727 Guinéens à avoir été rapatriés de la Lybie grâce aux services de l’OIM, en sept différents convois.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*