A l’occasion  de la fête de la femme, des élues de la nations ont fait le tour des régions. La promotion des femmes aux postes électifs et nominatifs fut au cœur des débats avec les responsables locaux et régionaux.

Ce sont les honorables Anne Marie Mansaré , Fatoumata Binta Tougué Diallo , Thérèse Téwa Yaradouno et Zalika Diallo qui ont parcouru les régions. Agissant au nom du forum des femmes parlementaires de Guinée, elle ont bénéficié de l’appui technique et financier du PNUD, le Gouvernement du Canada et ONU FEMMES.

Les missions de sensibilisations des parlementaires visaient à faire l’état des lieux sur la promotion du genre dans les collectivités de la Guinée. C’est d’ailleurs l’Honorable Zalika Diallo non moins députée du Parlement panafricain qui conduisait la délégation.

Que ce soit à Faranah, Kissidougou, Gueckédou , Macenta, Beyla,Kérouané, Kankan et Siguiri, les étapes avaient le même processus : la tenue de conférences de cadres avec les autorités régionales ,administratives et Communales. Même la société civile était des débats à travers les partis politiques, la Société Civile, la CEPI et la presse .

A la veille des les futures échéances électorales locales portant sur les régionales et les quartiers , ces consultations s’imposaient à nos élues nationaux de la mission. De Zalika Diallo à Anne Marie Mansaré , Fatoumata Binta Tougué Diallo et Thérèse Téwa Yaradouno , ces échanges inclusifs ont permis de recenser les avancées et difficultés de la promotion du genre dans les régions de la Guinée. Elles feront du lobbying pour une meilleure représentativité des femmes lors des choix. 

Vivement les dites échéances afin de voir si les parlementaires ont réussi à faire infléchir les décideurs et électeurs afin que la gente féminine puisse impacter au niveau des instances et postes de décision.

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments