Dans une interview exclusive accordée à nos confrères-partenaires de Radio Espace FM, le Professeur Abdoulaye Touré, directeur de l’Institut national de santé publique (INSP), a confirmé un second cas de Covid-19 en Guinée. Il s’agit d’une Guinéenne d’une quarantaine d’année qui a été effectivement testée positive. 

Cet enregistrement s’ajoute au premier cas d’une Belge de la même tranche d’âge, dont la situation rassurante, s’est véritablement améliorée, puisque les derniers tests révèlent qu’elle est désormais négative. Ces tests ont été réalisés hier, conséquemment, elle pourrait donc quitter le CTE (Centre de traitement des épidémie) de Nongo, dans la journée de ce 19 mars 2020, sur décision éventuelle des cliniciens. Contrairement aux rumeurs persistantes, le professeur Touré confirme seulement ces deux cas, dont le premier est sur la voie de la guérison.

Face aux inquiétudes des journalistes quant au manque de respirateurs suffisants dans le système sanitaire guinéen, le médecin est catégorique :  » Si les gens n’ont pas la bonne information, ils s’alarment. Les statistiques relevées en Europe, montrent que c’est seulement 15% des cas, qui peuvent être cliniquement dans une situation très avancée; et c’est seulement 5% de ceux-là qui peuvent être dans une situation nécessitant probablement des respirateurs. »

Pr Abdoulaye Touré pense qu’il n’est pas nécessaire de faire le suivi de tous les voyageurs au départ ou à l’arrivée à l’aéroport international Conakry Gbessia, mais qu’il faille plutôt selon les recommandations de l’OMS, suivre les cas suspects. Tout engagement risque onéreux et infructueux. Les tests dont il est question, sont nouveaux insuffisant à travers le monde, et ne pourraient donc permettre une telle action massive. Sans compter que sa pertinence n’est point avérée. Conséquemment, les pays africains devraient faire attention, en affinant mieux leurs stratégies par rapport aux cibles.

Il a insisté sur le fait qu’il ne faut « surtout pas paniquer ». Les contacts sont suivis, ils disposent de thermomètres et sont trois fois par jour appelés sur leurs phones, pour connaître l’évolution de leur état sanitaire.

En ce qui concerne les contacts de la Guinéenne, les résultats des différents tests pourraient être disponibles demain pour toutes fins utiles.

 

Hussen MORY pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments