Avec le caractère que prend l’évolution de l’épidémie, nous venons de noter que depuis hier l’OMS l’a maintenant qualifiée de pandémie.
J’ai personnellement voyagé la semaine dernière et j’ai constaté avec satisfaction que les dispositions à l’aéroport de Conakry sont sérieuses et rassurantes.
Cependant, il est important de noter que tous les cas notés dans notre entourage immédiat (Sénégal, et Côte d’Ivoire) l’ont été non pas à l’aéroport mais dans les structures de santé d’où l’importance de porter une attention particulière à cet aspect.
A cet effet, la diffusion à une large échelle de la définition des cas et des attitudes à adopter par les soignants de ces structures face à un cas suspect doit être primordiale vu la multiplicité des structures sanitaires publiques et privées surtout à Conakry.
Les messages appropriés doivent donc être élaborés et diffusés sur toutes les radios publique et privées ainsi que sur les sites d’information sur les comportements à adopter aussi bien par les malades que les soignants face à ces cas.
Je rappelle que parmi les 4 cas confirmés au Sénégal où je séjourne actuellement aucun n’a été identifié à l’aéroport mais dans les structures primaires, alors qu’ils sont presque tous revenus d’un voyage et rentrés par l’aéroport pour la simple et bonne raison qu’au passage dans les dispositifs de l’aéroport ils étaient asymptomatiques.
Dr. Facinet YATTARA
Directeur National de la santé communautaire
et la médecine traditionnelle
Ministère de la santé
e-mail : fyattara@live.fr

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments