La Cour Constitutionnelle vient de mettre fin au suspens pour la députation prévue le 29 Mars dans la nation jumelle à la Guinée. Environ 30 % de femmes sont candidates conformément à la loi du genre votée depuis 2015.

Après des contestations dans tous les sens lors de la première proclamation des listes , tout est clos. Suite à la clôture du dépôt des dossiers de candidatures le 13 février passé, la Cour Constitutionnelle proclamait les listes retenues des candidats qui iront en compétition pour l’élection tant attendue. Il faut rappeler que ce sont 147 sièges vacants en jeu au Parlement malien.

La Cour a enregistré 560 listes de candidatures dont 545 validées pour 15 rejetées. Ainsi prendra forme la 6ème  législature alors que celle sortante fut prolongée à 2 reprises depuis janvier 2019. Une grogne populaire avait vu le jour pour dénoncer ces ajouts au mandat périmé. Ce sera à travers le Dialogue National Inclusif de Décembre dernier que la décision sera prise souverainement par le peuple : tenir les législatives avant Mai 2020.

Cette députation si souhaitée verra l’application de la loi du genre dite du quota des 30% . Avec 14 femmes lors de la 5ème  législature , pas moins de 35 seraient pressenties. On attend de voir les résultats des votes !

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments