Hier la formation des membres des bureaux de vote a démarré dans la ville Fria. Ils ont été plusieurs à être outillés en techniques de gestion des activités d’un bureau de vote.

Cette première journée a démarré vers 11 heures et, s’est terminée tard dans la soirée dans une atmosphère d’incompréhension. La cause de ce tohu-bohu serait que les membres des bureaux de vote jugent  dérisoire le montant que la commission électorale préfectorale indépendante(CEPI) a proposé comme prime.

Pour les participants, ce montant de vingt mille francs guinéens (20.000 Gnf) est dérisoire pour des personnes ayant abandonné leurs activités lucratives pour s’engager dans ce service.

Pour éviter le pire, il a fallu l’implication  du secrétaire général chargé des affaires administratives, qui a fait savoir aux agents que c’est le même montant qui est payé partout. Contrairement aux rumeurs qui font état d’une  prime de 100.000 Gnf par participants.

Pour l’heure la situation est sous contrôle en attendant le deuxième la fin des travaux.

Aliou BAH / Fria pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments