L’offre énergétique connaîtra une augmentation substantielle au Congo. La Centrale Electrique du Congo, située à Côte Matève (Djeno), s’est dotée d’une 3ème turbine d’une capacité de 170 MW. La nouvelle turbine sera mise en service par le président de la République Denis Sassou-N’Guesso, lors du séjour de travail qu’il va entamer à Pointe-Noire, à partir du 17 février 2020.

La mise en service cette 3ème turbine constitue un ouf de soulagement pour les communautés urbaines et rurales. Les deux premières turbines de cette centrale (GT1 et GT 2) avec une puissance de 314 MW permettaient un accès à l’énergie à environ 2,8 millions de personnes, soit plus de 70%, sur une population de 4 millions d’habitants. Ainsi, la 3ème turbine permettra à 1,5 millions de personnes supplémentaires d’avoir accès à l’énergie. Il s’agit de la mise œuvre de la politique gouvernementale visant à offrir l’électricité à un plus grand nombre de Congolais.

Selon les spécialistes, la Centrale Electrique du Congo qui disposera, une fois toute sa puissance installée, d’une puissance installée de 484 MW, pourrait couvrir le besoin énergétique national. Mais, il faut pour cela que le réseau de distribution soit en mesure de transporter toute la puissance produite. C’est dire que le réseau de distribution, nécessite de grands travaux de réfection pour que l’accès à l’énergie pour tous soit effectif.Aperçu de l’image

A noter que, la Centrale Electrique du Congo a été inaugurée le 23 décembre 2011 par le président, Denis Sassou-N’Guesso. La 1ère turbine (GT1) et la 2ème (GT2) ont été mises en service respectivement les 13 et 20 novembre 2010.

 

MIATOLOKA  Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments