La coopération bilatérale, principalement économique entre le Congo et La Russie a constitué la substance des échanges que Jean Claude Gakosso,  ministre des affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger, qui séjourne à Moscou, en fédération de Russie, a eu  avec son homologue Russe, le mardi 14 mars 2017 a l’hôtel du ministère des affaires étrangères.

Jean-Claude Gakosso et Sergei Lavrov ont évoqué les sujets d’intérêt commun entre le Congo et la fédération de Russie. Ils ont notamment parlé de la situation sécuritaire dans les grands lacs et en Libye. Mais aussi et surtout de la coopération bilatérale entre les deux pays dominés par les questions économiques.

On peut dire sans risque de nous tromper c’est le levier de la diplomatie économique que vient d’appuyer Jean-Claude Gakosso et son homologue Russe Sergei Lavrov. A peine avaient-ils finis de s’embrasser, que les deux diplomates sont entrés dans une séance de travail, pour examiner de fond en comble les dossiers que la République du Congo et la fédération de Russie ont en partage. Les échanges entre les deux parties n’ont eu pour objet principal que de mettre en avant, le renforcement des liens de coopération et d’amitié qui lient les deux pays au plan économique.

Après une période d’hibernation des investissements Russes au Congo, les deux chefs de la diplomatie s’activent depuis un certain temps, à redonner vie à l’implication des activités économiques Russes au Congo. De manière générale, il s’est agi au cours de cet échange, de favoriser le dialogue politique entre les deux Etats amis, d’élargir la coopération économique et commerciale, d’améliorer les liens humanitaires et de développer le cadre juridique des affaires.  Le tout, sur la base des conclusions issues de la 4e session de la commission intergouvernementale mixte de coopération économique, scientifique, technique et commerciale, tenue en décembre dernier à Brazzaville.Image result for moscou

Faisant le point de leur discussion lors de la conférence de presse conjointement animée par les deux ministres des affaires étrangères, Jean-Claude Gakosso et Sergei Lavrov, ont indiqué à la presse que leurs échanges ont été dominés par la coopération économique, avec en toile de fond, la construction de l’oléoduc Pointe Noire -Brazzaville -Ouesso. Un projet que la fédération de Russie tient à cœur, ainsi que le témoigne l’engagement pris par le ministre Russe des affaires étrangères, de faire le déplacement de Brazzaville, lors du lancement des travaux.

Au plan politique, le Congo et la Russie qui se soutiennent mutuellement dans les instances internationales, ne sont pas prêt à s’abandonner l’un de l’autre.  Ainsi après avoir fait le tour d’horizon de la situation sécuritaire dans la région des grands lacs et en Afrique centrale, les deux diplomates se sont attardés sur la crise libyenne. Ici la fédération de Russie s’est clairement prononcée pour le soutien au président Denis Sassou N’Guesso dans sa lourde mission de concilier les protagonistes libyens, en sa qualité de président du comité de haut niveau de l’Union africaine sur la crise qui secoue ce pays.

Un soutien de taille qui ne peut que réconforter le chef de la diplomatie congolaise, pour qui « la voie militaire en Libye ne mènera à rien de bon ». Jean-Claude Gakosso s’est dit satisfait de trouver en Russie une oreille attentive aux sollicitations du Congo.

Loin d’être des déclarations de façade, le Congo et la Russie qui marchent ensemble depuis le 16 mars 1964, année de l’établissement de leurs relations diplomatiques, fondent leur relation sur du solide et viennent, à nouveau, de s’engager à booster leur coopération économique. Rappelons que c’est pour la deuxième fois en moins de deux ans, que le ministre des affaires étrangères de la coopération et des congolais de l’étranger est reçu en fédération de Russie.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier JMI au Congo

Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments