SHARE

Préoccupé par la problématique de l’immigration aux Etats-Unis affectant plusieurs centaines de guinéens en situation irrégulière ici, le chef de l’Etat guinéen, Pr. Alpha Condé, aurait adressé, cette semaine, une lettre au Secrétaire d’Etat américain Rex Tellerson, sollicitant la prolongation du TPS pour les ressortissants des trois pays de la Mano River Union.

Les ressortissants de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone bénéficiaient du statut de protection temporaire (TPS) aux Etats-Unis, à cause de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui avait frappé leurs pays respectifs entre 2013 et 2016.

Mais ils sont désormais sans statut depuis le 20 mai dernier, suite à l’expiration de leur TPS. Les ambassadeurs des trois pays concernés avaient, à l’époque, adressé une requête aux autorités américaines pour permettre à leurs ressortissants de rester au pays, mais en vain. Une situation que certains observateurs attribuent à la ligne dure du président Donald Trump sur l’immigration clandestine.

La lettre de la présidence guinéenne aurait été déposée le mercredi 26 juillet au département d’Etat. Une réponse favorable à cette initiative du président Condé, soulagerait la communauté guinéenne aux Etats-Unis. Elle servirait également d’appui aux efforts de l’Ambassade de Guinée à Washington qui se bat pour empêcher le rapatriement des Guinéens.

L’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola avait fait plus de 11.000 morts et des milliers de déplacés en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, paralysant leurs économies respectives. Bien que l’OMS a annoncé la fin de l’épidémie dans les trois pays, il ya plus d’un an, les séquelles de la maladie restent.

Les USA le comprendront-ils, et s’ils le comprennent, l’accepteront-ils ?

AGP/JMI

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*