SHARE

Une affluence inhabituelle s’observe dans certains jardins publics de Brazzaville. Chacune d’elle téléphone compatible, ipad ou ordinateurs portables, exerce les mouvements des doigts pour surfer ou naviguer.

Les internautes peuvent alors se satisfaire de cette connexion internet à fibre optique déployée dans les lieux de recréation de la capitale congolaise. Ils bénéficient gratuitement et automatiquement de cette connexion débit que les techniciens de Congo télécom, une administration publique sous tutelle du ministère des postes et télécommunications, y ont placée !

Les lieux publics comme la Corniche de Brazzaville, le square De Gaulle, en face du lycée Savorgnan De Brazza, l’esplanade de la Télévision nationale de Nkombo, Congo Pharmacie, au centre-ville de Brazzaville, et bien d’autres deviennent davantage attractifs. Pour la bonne raison chaque visiteur peut accéder gratuitement à cette infrastructure de télécommunication, pour laquelle le gouvernement congolais a consenti d’importants investissements.

Etudiants, chercheurs, et autres amoureux du savoir et de la recherche trouvent une opportunité offerte pour leur faciliter le travail. Puisque, soutiennent certains abordés, « la connexion est une qualité appréciable, le débit irréprochable. » Aymard Kiyindou, étudiant congolais à la faculté de Droit de l’Université Marien se dit « satisfait de l’initiative prise par le ministre en charge de Télécoms d’agir à travers Congo Télécom pour nous offrir cette connexion que nous savourons gratuitement et nous permet d’enrichir nos cours, par des recherches en ligne. »

Joslin Kader Emboua, étudiant également à la faculté des lettres et des sciences humaines, abordé au niveau du siège de la société en charge d’exploitation de la fibre optique, au niveau de Congo pharmacie, loue l’initiative d’installation de cette connexion internet dans les places publique. Pour lui, « cela permet que l’internet ne soit plus un luxe. Il devient, ainsi, une infrastructure à la portée de tout le monde. Puisque nous sommes à l’heure de l’innovation, à l’heure des technologies de l’information et de la communication. » Résultat de recherche d'images pour "brazzaville"

« Chapeau au ministre des postes et télécommunications », renchérit André Moukouari, surpris au square De Gaulle, en train de prendre le bel air, en naviguant par son téléphone Android. « Je me suis connecté sans problème, mon téléphone étant déjà configuré et compatible à la navigation », pouvait-il poursuivre.

D’autres points de la ville, tels les espaces verts aménagés en face de l’hôtel de la préfecture, le Mausolée Marien NGouabi, l’aéroport international Maya Maya de Brazzaville, seront connectés à cette infrastructure haut débit. L’objectif est d’apporter l’internet auprès des congolais, qui sont les bénéficiaires de ces investissements ayant concouru à l’implémentation de la fibre optique à travers le pays.

L’accès à cette connexion actuellement gratuit, pourrait être payant dans l’avenir. Il pourrait être payant à un prix à la portée de toutes les bourses dans les prochains jours, annonce une source proche du service exploitation de Congo-Télécom.

En attendant l’expansion d’une telle politique à d’autres villes du pays, les Brazzavillois peuvent goûter aux délices de la fibre optique, à travers cet accès à internet en illimité.

MIATOLOKA Boryce Agapyth pour JMI

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*