SHARE

Le drame s’est produit dans le fleuve Koloun, commune rurale de Koïn dans la préfecture de Tougué ce mercredi 6 septembre 2017.

« C’est aux environs de 16 heures que le naufrage s’est produit. Ils étaient cinq dans la pirogue.  Tous originaires de Bidon, un secteur du district de Kâfâ, dans la commune rurale de Koïn », a laissé entendre Abdourahmane Diallo, un témoin des faits rencontré sur les lieux.

« Il a fallu un peu plus d’une heure après le naufrage pour qu’arrivent les premiers secours. C’est ainsi que deux des cinq passagers à bord ont été sauvés. Ce qui ne fut pas le cas pour Boubacar Baldé, son épouse Mariama Peinda Baldé et leur neveu Ousmane, qui eux, ont péri au cours du naufrage » , a poursuivi Abdourahmane Diallo.

Selon des témoignages recueillis sur place, cette famille revenait de Siguira, un district voisin de Kâfâ, dont ils sont originaires où, dit-on, elle était allée présenter des condoléances à la suite d’un décès. Repêchés tardivement, les corps des victimes ont été inhumés à 19heures, le même mercredi, en l’absence des autorités administratives de Koïn qui, au regard du mauvais état de la route, n’ont pu être sur les lieux à temps, malgré leur bonne volonté.

C’est donc le jeudi que le maire de la commune rurale de Koïn Elh Bano Diallo, accompagné du sous-préfet et d’une équipe de gendarmes, se sont rendus à Bidon, village natal des victimes pour présenter leurs condoléances aux parents des victimes.

A rappeler que les pluies diluviennes ont fait de nombreux dégâts tant humains que matériels dans la préfecture de Tougué, depuis le début de la saison. Rien qu’en début septembre, c’est un jeune élève de 8 ans qui a péri dans la rivière de Kiomma. Courant août, ce sont des inondations qui ont emporté des bœufs, chèvres et poulets, détruit des habitations et des champs entiers dans la commune rurale de Tangaly.

BALDE Ibrahima Fodoué pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

NB. La photo n’est point celle du drame, elle est juste illustrative.

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*