SHARE

Des experts guinéens sous la conduite de l’Agence nationale de lutte contre la corruption (ANLC) sont réunis en atelier depuis ce 14 août à Conakry pour l’examen préalable du Botswana contre la corruption. 

Ces experts venus des services chargés de l’application de la loi en Guinée notamment, la Justice, l’Office de répression des délits économiques et financiers, doivent examiner durant trois jours, analyser le rapport fourni par le Botswana sur la corruption, afin de transmettre les conclusions au plus tard, le vendredi, 18 août 2017 au secrétariat de l’Office des Nations unies pour la lutte contre la drogue et le crime (UNODC).

Le Secrétaire exécutif de l’ANLC, Sékou Mohamed Sylla a, expliqué à cet effet, que ce comité doit travailler sur les mesures préventives, les actions à entreprendre, la localisation et la confiscation des biens mal acquis au Botswana, selon les critères définis par les Nations unies.

Après la transmission de ce rapport, les deux pays examinateurs à savoir la Guinée et le Sri Lanka, seront au Botswana avec des experts du secrétariat du l’UNODC, pour vérifier pièces à l’appui, si le pays a rempli toutes les conditions exigées pour être pays conforme.

AGP

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*