SHARE

Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux, un citoyen guinéen pense savoir que l’organisation de la première édition de la revue annuelle des établissements publics (EPA) ne relève aucunement du ministère du Budget qui en revendique la paternité.

Nous vous proposons ici l’intégralité de son analyse dans l’espoir que cela participe à susciter le débat autour de ce point de vue.

 Comment va notre administration ?

 J’ai toujours préféré laisser passer beaucoup d’actions incohérentes, sans commentaires ; mais celle-là, Je ne peux pas comprendre… je ne peux pas seul la Comprendre ! Il faut que quelqu’un m’explique…

Du Lundi 4 au Mercredi 6 Septembre 2017 – Notre grand Ministère du Budget  a organisé, dans le cadre de l’atteinte de ses objectifs fixés par le Gouvernement, les travaux de l’atelier de la première revue annuelle des Etablissements Publics Administratifs de notre pays (EPA) de notre pays. Présidée par Monsieur Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, avec la participation de plusieurs ministres, Directeurs et hauts cadres de l’administration publique et mixte.

 Pourquoi Faire ?

-Pour assister à une activité qui n’est basée sur aucun fondement !

– En quelle qualité Le Ministère du Budget peut réunir des EPA ?

– Comment une centaine de hauts cadres peut se permettre de perdre 3 jours d’affilé autour d’une tartuferie ?

Je vous explique ma part de compréhension :

Les Etablissements Publics Administratifs (EPA), en Guinée, sont des Organismes Publiques (OP) qui devraient être régis par la Loi 075/AN du 30 Décembre 2016 (en lieu et place des lois 011 et 022).

En tant qu’OP, tout EPA, est placé sous la Tutelle de deux (2) autorités :

1– Un Ministre désigné, qui en assume la tutelle technique (ou métier), à l’image :
– du Ministre des Transports pour la Port Autonome (PAC), SOTRAGUI…
– du Ministre des Mines pour ANAIM, SOGUIPAMI, FIM…
– Du Ministre de la santé pour ANSS, les Hôpitaux Donka/Ignace Deen…
– Du Ministre de l’enseignement supérieur pour les Universités Gamal, Kankan…
– Du Ministre de l’emploi et travail pour AGUIPE, CNSS, ONFPP…
– Etc.

2– Le Ministre en charge des Finances, qui assume la tutelle financière (de l’ensemble des OP : EPA, EPIC, Sociétés Anonymes publiques et mixtes).

A ma grande surprise, (lisez bien la publication du Ministère du Budget) ce département s’affirme être la Tutelle Financière des EPA. (Sur quelle base ? quel texte ?)

La loi 011/AN du 4 juin 2015 et la Loi 022/AN du 13 Août 2015 ont, toutes 2, été abrogées par la Loi 075/AN du 30 Décembre 2016 ; et nulle part, dans cette loi, on ne mentionne le nom du Ministre ou du Ministère du Budget.

Il faut qu’on apprenne à respecter nos lois !

Les textes d’application de la Loi 075 seraient, certes, en élaboration ; mais ces textes ne peuvent et ne doivent, en aucun cas, violer les dispositions de cette loi.

C’est vrai que la plupart des OP en Guinée fonctionnent dans l’illégalité ; mais, s’il s’avère aussi que leurs dirigeants et tutelles techniques, n’ont aucune idée des lois qui les régissent… ça devient INQUIETANT !

Par rapport à cette activité,… Je ne cesse donc de me poser ces questions :

– Qu’est-ce qu’a été la place de la Ministre des Finances (Tutelle légale) dans cette activité ?

– Pourquoi le Ministère du budget s’affirme être la Tutelle Financière des EPA (alors que la tutelle désignée est la personne qui assume la charge des Finances et non le Département) ?

– Pourquoi et comment tous ces hauts cadres (Ministres, Directeurs, …) peuvent se mobiliser autour d’un département, qui n’est qu’un partenaire comme tous les autres ministères, pendant 3 jours… ? La question est posée.

 

Par Ousmane Barry pour JMI 

JMI Copyright © JustinMorel.Info

 

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*