SHARE

Le premier ministre de la République de Guinée, chef du gouvernement, Mamady Youla a présidé l’ouverture des travaux de la revue annuelle des Etablissements Publics Administratifs (EPA), lundi, 04 septembre 2017, dans un réceptif hôtelier de Conakry. 

Cette rencontre a regroupé plus de 150 cadres de l’Administration publique guinéenne, afin d’accéder à la totalité des informations relatives aux activités des établissements publics et à leurs finances, et créer un cadre de concertation et d’échanges entre les dirigeants des établissements publics pour promouvoir la transparence dans la gestion des biens publics de l’Etat, entre autres.

Prenant la parole, le directeur national du Budget, Abraham Richard Kamano a fait savoir, que les EPA des personnes morales de droit public dotées de l’autonomie financière et de gestion, ayant reçu de l’Etat, un patrimoine d’affectation en vue de la réalisation d’une mission d’intérêt général.

«Ils ne peuvent exercer à titre principal aucune activité industrielle et commerciale. Leurs ressources financières sont constituées principalement de subventions du budget de l’Etat et accessoirement, de recettes diverses. Un établissement public ne peut ni emprunter, ni prêter», a-t-il souligné.

De son côté, le ministre du Dudget, Dr Mohamed Lamine Doumbouya a précisé, que la gestion actuelle des EPA de Guinée est loin de correspondre aux normes et standards internationaux en matière de gouvernance des finances publiques.

Pour lui, les difficultés des EPA en Guinée sont entre autres, «une faiblesse des mécanismes de supervision et de contrôle qui fait que l’Etat ne dispose que de peu d’informations sur la situation des EPA, l’existence de multiple EPA fonctionnant avec un cadre institutionnel incomplet (situation qui favorise les conflits et la mauvaise gestion au sein des structures), une séparation rarement nette entre les rôles d’ordonnateur et de comptable public, avec tout ce que cela implique en matière de risque pour nos finances publiques, une absence de redevabilité.

Ouvrant les travaux de la Revue, le premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla a affirmé, que cette première revue s’inscrit dans la nouvelle vision du président de la République, Pr Alpha Condé, consistant à améliorer la gestion des finances publique au regard des meilleures pratiques internationales en la matière.

«C’est pour cette raison que la Cour des Comptes a été mise en place, et rendu opérationnel pour renforcer le contrôle à posteriori des finances publiques en statuant sur les comptes publics», a-t-il rappeler.

Le premier ministre a rassuré les participants : « Le soutien du gouvernement ne fera pas défaut, en vue d’accompagner ce processus jusqu’à l’institutionnalisation d’une Assemblée Général de ses organismes à l’image de ce qui se fait dans d’autres pays, considérés comme modèles dans la gouvernance des EPA ».

AGP

 

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*