SHARE

L’atelier préparatoire de la rentrée scolaire 2017-2018 a lancé ses travaux, lundi, 04 septembre 2017, dans la préfecture de Kindia, chef-lieu de Région Administrative (RA), sous les auspices du ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et l’Alphabétisation (EPU-A), Ibrahima Kalil Konaté.

Organisé par le Ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation (MEPU-A), cet atelier, dit-on, permettra aux acteurs et aux partenaires de l’école guinéenne, de réussir la rentrée administrative et pédagogique.

Il a regroupé les Directions nationales, les Services centraux et déconcentrés, les partenaires sociaux, techniques et financiers dans la salle polyvalente de l’Ecole Normale d’Instituteur de Kindia.

Durant ces deux (02) jours de travaux, les participants ont dressé, au titre de l’année scolaire 2017-2018, l’état des lieux aux plans administratif et pédagogique. Parmi les thématiques prioritaires débattues figure en bonne place, la réalisation des réformes engagées par le ministre Ibrahima Kalil Konaté depuis sa nomination à la tète du ministère.

Ces réformes portent sur, entre autres, la décentralisation de l’examen de fin d’Etudes élémentaires, l’adoption d’un nouveau calendrier fixant l’ouverture des classes au 15 septembre, le projet de décentralisation du BEPC au niveau des inspecteurs régionales qui en assureront l’entière responsabilité.

Dans les travaux de groupes et panels, il s’est agi de tirer les leçons du déroulement de l’année scolaire 2016-2017, de faire des propositions pertinentes en vue de corriger les faiblesses, d’échanger sur la mutation des besoins en personnel enseignant et de son utilisation rationnelle, de former les stratégies efficaces pour le développement du préscolaire, du recrutement, d’élaborer une feuille de route pour la mise en œuvre des perfectionnements issus de l’atelier.

Dans son allocution cérémoniale, le gouverneur de la RA de Kindia, Mme Cissé Saranbgé Camara s’est réjouie du choix porté sur sa ville. «Le choix sur notre ville d’abriter l’atelier préparatoire de la rentrée scolaire 2017-2018  représente pour nous un grand d’honneur et une réelle satisfaction. Cette délocalisation s’inscrit dans le cadre de l’option de décentralisation du processus et du transfert progressiste des pouvoirs organisationnels aux autorités locales de l’administration scolaire», a-t-elle déclaré.

Pour le ministre de l’EPU-A, Ibrahima Kalil Konaté, la réalisation de ces reformes impose l’engagement. «La réalisation de ces reformes nous impose plus d’engagement et de synergie d’action dans la conduite des activités éducatives à tous les niveaux», a-t-il indiqué.

L’atelier préparatoire de la rentrée scolaire 2017-2018 lancé lundi 4, a pris fin ce mardi,5 septembre.

AGP

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*