SHARE

Une semaine après avoir été démise de ses fonctions la ministre des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Makalé Camara a, sous la présidence du secrétaire Général du Gouvernement, passé le témoin ce lundi 29 Août 2017  à Mamadi Touré qui jusque-là était Ambassadeur et représentant de la Guinée auprès des Nations unies.

La ministre sortante en a profité pour faire son bilan à la tête de la diplomatie guinéenne. Le ministre entrant qui entamé son discours en remerciant le chef de l’État pour la marque de confiance portée à son endroit a, en substance rassuré de « conduire la diplomatie guinéenne avec rigueur, honneur, intégrité et avec détermination. Il estime que les défis au sein de ce département clé, appellent à de profondes réformes pour mettre en œuvre la vision du Chef de l’Etat en matière de relations internationales ».

Il a sans déroger fait des annonces fortes allant dans le sens de poser le diagnostic des goulots d’étranglements administratifs qui empêchent la diplomatie guinéenne de rayonner sur le plan international. Pour poser ce diagnostic, il a annoncé « la tenue prochaine d’une conférence diplomatique, en vue d’identifier tous les dysfonctionnements et contraintes qui paralysent la diplomatie Guinéenne afin de procéder aux réformes qui permettront d’adapter un outil diplomatique aux enjeux du développement socioéconomique de notre pays ».

Il n’a toutefois pas occulté de saluer le travail et les efforts fournis par son prédécesseur depuis sa nomination à la tête de ce département.

 

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE

NO COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*