C’est après près de deux mois de pollution à outrance dûe à  la fuite de la poussière d’alumine et la dénomination d’un collectif de lutte du phénomène, que le ministre de l’environnement et des eaux et forêts, Oye Guilavogui, accompagné de quelques agents techniques de son département a décidé de venir en personne constater la situation environnementale à Friguia telle que relayée par les médias.
Au retour d’un tour de terrain des installations de la raffinerie d’alumine, le ministre de l’environnement s’est dit réjoui des efforts fournis par la Société Rusal avant de les encourager persévérer dans ce sens.
《 Apres plusieurs efforts pour cette mission, J’avoue que j’ai été fortement impressionné par les efforts qu’ ils ont fournis depuis qu’ils ont la charge de la gestion de cette usine.  Il y a eu des centaines d’équipements de dernière génération remplacés. Ils ont injectés près de 125 millions de dollars. (…) Visuellement, on s’est rendu compte de la réduction de la pollution à Fria. Ce qu’on voyait avant sur les images quand il y a eu des problèmes. Tu ne vas pas croire que c’est le même site. » se satisfait-il.
Et d’ajouter :« Que cela ne tienne, je leur ai dit que les inspecteurs seront là, à tout moment pour mesurer le taux de pollution à Fria «  martèle t-il.
À rappeler que c’est par une remise d’équipements de nettoyage offerts à plusieurs groupements féminins de Fria par la compagnie Rusal-Friguia que le séjour du ministre de l’environnement a pris fin.

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments