La Chine a mis sur pieds deux groupes de travail pour superviser les recherches autour de la 6G. L’un des groupes est composé de plusieurs cadres des ministères sectoriels concernés. Ils sont chargés soutenir les efforts du second groupe qui est lui purement technique. Ce dernier se compose de 37 experts venant d’universités, d’instituts de recherche et d’entreprises technologiques.

Si ces travaux paraissent précoces vu que la 5G qui en est encore à ses balbutiements, il convient de rappeler qu’il faut environ 10 ans pour développer un réseau de nouvelle génération. Sachant que les premiers pas de la 6G sont annoncés pour 2030, le timing parait tout à fait logique.

Quels débits pour la 6G ?

En théorie, les réseaux 6G peuvent offrir des vitesses allant jusqu’à 1 téraoctet par seconde, ou 8 000 gigabits par seconde selon le Dr Mahyar Shirvanimoghaddam de l’University de Sydney.  Ces débits ouvriraient la voie à de tout nouveaux types d’usages et révolutionneront les relations qu’entretiennent les humains avec la technologie. L’ère de la 6G pourrait par exemple offrir de nouvelles perspectives en matière d’interfaces cerveau-ordinateurs. Il serait par exemple possible d’utiliser des appareils « via notre cerveau », a-t-il précisé.

Quant à l’usage d’Internet au quotidien. Pour mettre cela en perspective, diffuser Netflix dans la plus haute définition nécessite 56 gigabits de données par heure. Avec la 6G, vous seriez en mesure de télécharger un peu plus de 142 heures de vidéo en qualité supérieure toutes les secondes.

Toutefois, dans l’état actuel des choses, les chercheurs doivent encore lever d’importants obstacles pour atteindre cet objectif. Pour le spécialiste, ces débits en 6G nécessiteraient des améliorations significatives dans « la science des matériaux, l’architecture informatique, la conception de puces et l’utilisation d’énergie (…) Nous devons réfléchir à des moyens durables d’alimenter tous ces appareils au risque de brûler la Terre », a-t-il déclaré.

David Igue PAR 
Source: https://www.phonandroid.com

Comments

comments