Dans la zone aéroportuaire au Quartier général de la MINUSMA à Bamako, a eu lieu la 13ème session extraordinaire de la Commission technique de sécurité (CTS) en fin janvier 2020. C’était sous la présidence du Général de corps d’armée Dennis Gyllensporre, Commandant la Force de la Mission des Nations Unies au Mali et Président de la CTS.
Le plan de déploiement détaillé du bataillon des Forces de défense et de sécurité reconstituées à Kidal, était le seul point inscrit à l’ordre du jour. Etape déterminante dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, il a été débattu et a permis de faire le point sur la logistique ainsi que les aspects techniques du déploiement du bataillon par l’Etat-major des Forces armées maliennes (FAMAs).
Le Général Dennis demanda la poursuite de la mise en place des équipements du bataillon, tout en soulignant que cela ne devrait pas être un obstacle au déploiement prévu le 1er février 2020. Avec le soutien de la MINUSMA et afin de préparer le déploiement, un détachement constitué du Commandement de la zone militaire de Kidal, du bataillon de Kidal et d’officiers de l’Etat-major général des Armées effectuera prochainement une visite de reconnaissance à Kidal.
Enfin, le président de la CTS a appelé les différentes parties à s’accorder sur le chronogramme des prochains déploiements. Il s’agit des étapes de Gao, Tombouctou et Ménaka : une proposition du Secrétariat de la CTS a été présentée à cet effet.
A noter que tous les bataillons doivent respecter la règle des unités du MOC à savoir une composition tripartite tant au niveau de l’effectif qu’au niveau du commandement.
La concrétisation permettra une grande avancée sur l’Accord d’Alger et l’ossature de la future armée malienne.

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

 

 

Comments

comments