L’Inde est devenue le second marché de ventes de smartphones au monde, une place dérobée aux États-Unis. Les consommateurs y sont friands de mobiles chinois au bon rapport qualité-prix.
D’après une étude Counterpoint Research, 158 millions de smartphones neufs se sont vendus en Inde en 2019. Une croissance de 7 % par rapport à l’année précédente, alors que le secteur a tendance à stagner ces dernières années dans les pays les plus développés.

Le nouvel Eldorado des fabricants de smartphones

Conséquence : l’Inde devient le numéro 2 mondial en termes de ventes de smartphone, toujours derrière la Chine mais devant les États-Unis. Une performance rendue possible par une population d’environ 1,4 milliard d’habitants et par un niveau de vie qui progresse petit à petit. Dans quelques années, quand la Chine sera fortement équipée et si le pouvoir d’achat continue d’augmenter en Inde, cette dernière pourrait même devenir numéro 1.

Les constructeurs de smartphones ont d’ailleurs bien compris les enjeux et ont fait de l’Inde leur nouvelle priorité. Samsung y a ouvert des usines et planche sur des appareils petit budget pour convaincre les consommateurs locaux. Idem pour Apple, qui vient d’y lancer une chaîne de production pour l’iPhone XR. La firme de Cupertino ne possède à ce jour qu’une part de marché minime en Inde, où les fabricants chinois sont rois (72 % des ventes).

Xiaomi en tête des ventes

À cause de leur tarif, les iPhone n’ont pas la cote en Inde, où prime le rapport qualité-prix. La preuve avec la progression fulgurante de Realme sur ce marché : +255 % de ventes en 2019 par rapport à 2018, et une part de marché qui s’élève désormais à 10 %. Avant de conquérir l’Europe, l’ancienne filiale d’Oppo (groupe BBK Electronics) s’est bien installée en Inde.

Mais le numéro 1 est Xiaomi avec 28 % de parts de marché à lui tout seul. La marque est prisée pour ses mobiles Redmi, qui offrent comme en Europe un ratio coût/performances imbattable. Xiaomi a aussi beaucoup investi en Inde pour y produire directement ses appareils et s’affranchir ainsi des droits de douane (Samsung a usé de la même stratégie pour battre Apple sur le segment premium). Certains modèles ont même été lancés en premier sur le marché indien, comme la série des Redmi K20 (commercialisés plus tard comme Mi 9T en Europe) ou le Pocophone F1.
Vivo passe de 10 à 16 % de parts de marché en Inde et s’installe sur le podium. Oppo enregistre une progression de 28 %, mais perd sa quatrième place au profit de Realme, qui a déjà Vivo et Samsung dans le viseur pour ces prochaines années. Ni Huawei, ni Honor ne sont dans le Top 5.

Source : https://www.clubic.com

Comments

comments