Kourouma Abdoulaye, président du parti du Rassemblement pour la Rénaissance et le Développement (RRD), a accordé cette semaine une interview au reporter de justinmorel.info. Le jeune politicien s’est largement  prononcé sur les élections législatives prévues pour le 16 février prochain.  

Justinmorel.info :  Que dire sur votre parti RRD, retenu pour les élections législatives prévues le 16 février prochain ?

Kourouma Abdoulaye : Normal, le RRD est un parti bien structuré et organisé. Nous sommes dans le processus depuis l’annonce faite par la CENI donc, si nous sommes retenus , c’est parce que nous sommes organisés et structurés en ce sens qu’on ne peut pas rester sans aller aux élections. C’est ce qui prouve que nous sommes retenus. Et depuis le début, nous avons suivi le processus électoral.

Justinmorel.info : Vous êtes à quel niveau des préparatifs de ces législatives ?

Kourouma Abdoulaye : Nous sommes  entre 60 à 70% des préparatifs sur le terrain. D’ailleurs, pour vous dire que nous sommes fin prêts pour ces élections, nos kits notamment, t-shirts, flyers et les photos pour nos campagnes électorales,  sont aussi disponibles et qu’ils sont entrain d’être récupérés par les militants et sympathisants du parti. Et, nous attendons l’annonce officielle des campagnes  sur le terrain.

Justinmorel.info : Combien de députés, comptez-vous avoir à l’Assemblée nationale ?

Kourouma Abdoulaye : Je compte venir comme chef de file de l’opposition, au nouveau parlement guinéen avec le plus grand nombre de députés. Pour votre information, j’ai présenté un candidat uninominal  à Ratoma  bastion reconnu comme  de Cellou Dalein Diallo. Et, sans oublier qu’à Kouroussa, Beyla  et Yomou , j’ai également présenté des candidats uninominaux. Une manière de vous dire que je suis prêt pour ces élections législatives.

Justinmorel.info : Avez-vous confiance à ce processus électoral ?

Kourouma Abdoulaye : Nous allons nous battre vraiment pour rendre ces élections crédibles  pour protéger nos voix aux urnes. Pour vous dire que l’heure n’est pas de dire si nous avons confiance en ce processus électoral ou pas .

Justinmorel.info  : Quelle est votre réaction par rapport à la non participation des principaux partis de l’opposition à ces élections législatives et qu’ils menacent d’empêcher ?

Kourouma Abdoulaye : Participer à une élection est un droit , boycotter une élection est un droit aussi. Mais, empêcher la tenue d’une élection étant un droit constitutionnel, est un acte de rébellion  donc, ils sont libres de participer ou de ne pas participer à ces élections. Mais, je demande par quels moyens, ils pourront empêcher ces élections.

Justinmorel.info : Etes-vous êtes d’accord qu’il y ait un report de ces élections  permettant aux autres partis d’y prendre part ?

Kourouma Abdoulaye : Non,  il y a déjà beaucoup de partis qui sont dans le processus, environ 35 formations politiques que la CENI a annoncées hier mardi à son siège donc, chacun est libre de participer ou non.  A cet effet, je pense que ceux qui sont légalement reconnus comme partis politiques, qui ont la capacité et les moyens, l’ont déjà fait. Donc, il ne peut nullement y avoir report de ces élections législatives.

Justinmorel.info : Si vous êtes élu député, et que le pouvoir décide d’adopter le projet d’une nouvelle constitution. Seriez-vous d’accord … ?

Kourouma Abdoulaye : C’est une question prématurée, je crois que notre objectif actuellement, c’est comment changer l’actuelle Assemblée. Donc, un projet d’une nouvelle constitution n’est pas un débat chez nous pour le moment, et on n’en fait pas un débat puisque la constitution et le referendum sont un droit constitutionnel. Mais, les lois référendaires  qui doivent être validées par la cour constitutionnelle  et après leur validation, on soumet au peuple. je pense quand je serai élu comme député, je vais attendre ces lois référendaires qui de droit, vont me permettre de me prononcer.

Interview réalisée par Léon Kolié  pour JMI     

JMI Copyright © JustinMorel.Info                   

Comments

comments