A une semaine de la fête de Noël célébrée chaque année le 25 décembre par les communautés chrétiennes a travers le monde, marquant la naissance du Messie Jésus Christ, plusieurs paroisses catholiques de la capitale guinéenne s’activent dans les préparatifs, pour accueillir dans les conditions joviales cette grande célébration.

Dans cette optique qu’un reporter de justinmorel.info , a rencontré ce mardi, 17 décembre 2019, le Père Moise Tonguiano de la paroisse Saint Augustin de Taouyah, située dans la commune de Ratoma qui dans un entretien, a déclaré que « la fête de Noël est un mélange intéressant de plusieurs cultures et religions. Elle est célébrée dans de nombreux pays. Elle est devenue de nos jours, une fête familiale plus que religieuse, mais elle continue d’être associée à la bûche de noël, aux rues et aux maisons décorées, aux crèches et surtout au célèbre arbre de Noël. L’origine même de Noël est complexe, l’on donne à ce nom des étymologies différentes. Selon les chrétiens, Noël viendrait du latin : Dies Natalis ‘’, qui signifie ‘’ jour de la naissance’’. C’est le jour où ils célèbrent la naissance de Jésus de Nazareth, le fils de Dieu qui, pour nous et pour notre salut, a pris chair de la vierge Marie et s’est fait homme ‘’, comme le dit la profession de foi des chrétiens’’. L’arbre de Noël, ou arbre du monde, représente différents symboles qui trouvent leurs origines dans ces différentes religions et croyances. Des coutumes existaient aussi bien chez les Celtes que chez les Romains consistant à décorer des branches de différentes espèces ».Aperçu de l’imageParlant de l’instabilité politique en République de Guinée, notre interlocuteur a indiqué que « à l’occasion de cette fête importante chrétienne, dans nos prières, nous évoquerons que la paix du Christ plane sur toute la Guinée, Nous demanderons aussi dans nos prières que les acteurs politiques et de la société puissent s’asseoir autour d’une table de dialogue pour une sortie de crise, parce que si la paix n’est pas au cœur des débats, la pays ne connaitra pas un développement harmonieux. Donc, au niveau de ma paroisse, on mettra à profit à l’occasion de la fête de Noël, de prier fortement pour que la paix et la quiétude sociale prennent place dans le cœur de ces acteurs politiques et de la société cible ».

Propos recueillis par Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info     

Comments

comments