Dans le cadre de la journée internationale de la  lutte contre la migration irrégulière, le ministre de la Communication et de l’Information , Amara Somparé a indiqué dans une déclaration faite sur les ondes de la télévision nationale, que la réflexion sur le rôle des médias dans la lutte contre la migration irrégulière est une préoccupation majeure du Gouvernement guinéen.

« En évaluant l’étendue, la profondeur et les causes du fléau que constitue la migration irrégulière, le Gouvernement guinéen a lancé de nombreux programmes destinés à favoriser l’employabilité des jeunes à la faveur de la construction d’infrastructures de communication et de production d’énergie. Il espère que ces investissements permettront de réduire le chômage des jeunes », a déclaré le ministre Amara Somparé.

Selon lui, « la problématique posant les relations entre les médias et la migration irrégulière est également au centre des intérêts de mon département dont la mission est de créer un environnement juridique, technique, technologique et institutionnel favorable à la libre circulation des idées et des opinions pour la préservation de la paix et le développement socioéconomique de notre pays ».

Puis, plus précis encore, M. Somparé a expliqué que : « Le paysage médiatique guinéen compte aujourd’hui plus de 60 stations de radio privée, 6 chaines de télévision, 34 radios communautaires, plus de 200 titres de journaux. Ces médiasconstituent un vecteur privilégié de création et de diffusion de messages destinés à favoriser l’inversion de la tendance observée actuellement dans la migration irrégulière en Guinée », a conclu le ministre Amara Somparé .

 

Salématou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments