A quelques deux semaines de la  fête de Noël, une grande célébration religieuse chrétienne, les vendeurs des  articles de décoration dans certains quartiers de la capitale, notamment, les  guirlandes et les sapins, ont du mal à écouler leurs marchandises.

C’est le cas de ce jeune nigérian, vendeur de guirlandes, sapins et autres accessoires de décoration, à  Kipé Dadia, dans la commune de Ratoma, Charles Akafo  a indiqué ce mercredi, 11 décembre 2019, au  micro d’un reporter de justinmorel.info :  » A la proche de la fête de Noël contrairement à l’année dernière, j’ai du mal à écouler mes marchandises de décoration des domiciles privés et certains endroits publics pour marquer cette fête chrétienne. Parfois, je peux rester pendant une semaine, avec juste trois clients pour des guirlandes dont les prix varient par catégories de valeurs de  10 à 20.000 Gnf . Pour les sapins autrement appelés les ‘’ arbres de noël’’, qui sont les plus convoités par les citoyens, c’est la galère! Pour seulement 20 à 30.000 francs, les gens pleurent… Cependant, je reste confiant que d’ici le 20 décembre, ma boutique va être bondée de clients. C’est pourquoi, je reste serein et je ne me décourage pas parce que la fête de Noël est une grande pour tout le monde! « 

A noter qque les grands marchés de la capitale guinéenne n’ont pas encore connu  un engouement aussi important de la clientèle.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments