Débuté depuis le 21 novembre dernier pour s’achever le 05 décembre 2019, sur toute l’étendue territoire national,  les agents de  CAERLE de certains endroits de la capitale sont confrontés à divers problèmes notamment, le manque criard des récépissés des recensés. Cela les empêche d’accomplir dans les conditions normales, leur mission qui est d’enrôler les citoyens dans le cadre des préparatifs des élections législatives prévue pour le 16 février 2020.

Interrogé ce jeudi, 05 décembre 2019, par un reporter de justinmorel.info, sur ces divers problèmes rencontrés par les agents de la CAERLE au niveau de leurs zones d’enrôlement, Traoré Demba, agent de saisir à Kipé Dadia, confie : « Il y a plus d’une semaine que nous manquons de récépissés. Quand un citoyen vient vers vous, pour  son inscription, la saisie de ses données dans la machine automatiquement, il doit recevoir un récépissé, qui  doit montrer réellement qu’il s’est fait enregistrer. Miniature de pièce jointeMais, cela n’est pas le cas à notre niveau. Nous sommes obligés de lui dire de revenir demain. Chose qui n’est pas normal. Et sans oublier que nous sommes aussi en manque des formulaires d’inscription. Disons en quelque sorte, voici  les problèmes auxquels nous sommes confrontés pour accomplir la mission que la CENI nous a confiée.  Vous-même, avez  constaté à votre arrivée ce matin dans notre agence qu’après la saisie des données dans la machine d’un citoyen, je lui ai dit de passer demain pour son récépissé. Nous demandons à la CENI de régler dans un bref délai, ces problèmes majeurs qui risquent de fâcher ces citoyens qui ont hâte d’être en possession de leurs récépissés après leur enrôlement ».

De son côté,  le chef de secteur de Kipé Dadia, Lamine Soumah dit ‘’ Vieux Blacky’’  a confirmé que les citoyens se plaignent chaque jour auprès de lui concernant le manque de récépissés. « Avant-hier, je suis venu demander à ces agents quand est-ce, ils seront en possession des récépissés, ils m’ont rassuré que c’est ce jeudi. Mais, vous-même, constatez que la parole n’a pas été respectée. Si cela continue ainsi, j’irai à la commune pour me plaindre pour ce manque de récépissés dans nos zones de la  CARELE.».      

Léon KOLIE pour  JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info               

Comments

comments