Les Jeunes de Koloma Soloprimo, dans une déclaration tenue ce mardi, 21 novembre 2019,  à Conakry, par la voix de leur porte-parole Boubacar Pelly Bah, ont exigé sans condition la libération du coordinateur du Front National pour la Constitution et le président de la PCUD, Abdourahmane Sanoh et ses collaborateurs, Incarcérés  depuis un mois quelques jours à la prison centrale de Coronthie , accusés par les autorités du pays  d’avoir déclenché une série de manifestations de protestation non autorisée  contre un éventuel 3ème mandat d’Alpha Condé, du 14 au 16 octobre dernier sur toute l’étendue du territoire national.

Dans  cette déclaration, le porte-parole des Jeunes de Koloma Soloprimo , Boubacar Pelly Bah a indiqué ceci : « soucieux, de préservation de la paix et de la quiétude sociale , convaincus , une paix durable ne peut se construire sans une justice équitable considérant que , l’arrestation de M. Abdourahmane Sanoh et ses codétenus est une entrave aux procédures de démocratisation de notre pays » . Car, dit-il : « conscients que notre jeune démocratie est le fruit d’une lutte ardue et un immense sacrifice, constatant que les partisans  de la nouvelle constitution, sont traités avec grâce et honneur ».

Selon Boubacar Pelly Bah, « dans une République, les traitements inégaux,  appelant  à la frustration et la révolte, reconnaissants la noblesse et la lutte enclenchée par le FNDC, condamnant, la répression sanglante, barbare et sauvage orchestrée à l’encontre des manifestants »

« Nos jeunes de Kaloum , Soloprimo expriment notre solidarité à l’égard de nos frères arbitrairement arrêtés et injustement incarcérés particulièrement , exprimons salidarité et soutien à notre voisin , M. Abdourahmane Sanoh qui est nos yeux , est un honnête citoyen », a dit le contenu de la déclaration .

 Poursuivant, le porte-parole des JKS , Boubacar Pelly Bah a également précisé que  «  nous  jeunes de Kaloum et Solprimo,  exigeons leur libération pure et simple car , estimons que leur détention est loin d’être une solution à la crise actuelle  et au contraire , elle ne fera qu’empirer la crise » .

Image associéeAu finish, il a indiqué qu’alors, pour une sortie des crises à répétition, les jeunes de Koloma et Soloprimo invitent le   gouvernement aux  respects des lois en vigueur.

Prenant la parole, l’épouse du coordinateur détenu du FNDC Abourahmane Sanoh , Hadja Aissatou Bah Sanoh a noté que « tout ce que je vais  ce matin , c’est de demander la libération de mon mari  et ses compagnons  qui ont été injustement arrêtés dans leur conception » .

Elle poursuit: « Je remercie tous les jeunes de Koloma Soloprimo pour leur soutien qu’ils portent à l’égard de mon mari arbitrairement détenu à la maison centrale de Coronthie ».

« Pour cela, je ne suis pas surprise de ce soutien inconditionnel parce que  ça me fait trente ans dans ce quartier. Nous collaborons bien avec eux très longtemps et donc, une fois encore, je ne suis pas surprise de vous voir ce matin chez nous pour soutenir et demander la libération de mon mari et ses compagnons. Et , nous sommes en quelque sorte une famille à Soloprimo », a conclu Hadja Aissatou Bah Sanoh .

Pour le conseiller de l’imam de la mosquée de Soloprimo, El hadj Moucter Diallo , « nous vivons avec El hadj Abdourahmane Sanoh , il y a très longtemps . Il est l’homme humble et sage . Nous comme , beaucoup de guinéens , constatons que son arrestation , ainsi que celle  des es collaborateurs , est injuste . c’est pourquoi , donc, nous demandons  au gouvernement de leur libération sans condition »

A noter que cette déclaration de soutien des Jeunes de Koloma Soloprimo  aux leaders du FNDC incarcérés à la maison centrale de Coronthie, a pris fin par une prière énoncée  par l’un des sages du quartier de Koloma Soloprimo , pour une paix durable en République de Guinée.

 

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments