Une vidéo du mythique artiste à l’endroit du patron de Koulouba fait rage. L’armée française est dans le viseur de l’artiste dont la fille est une athlète non des moindres de l’Hexagone !

Soutien du Président Ibrahim Boubacar Keita à la Présidentielle de 2013 , Salif Keita avait fait volte-face en 2018. Logique respectée avec sa vidéo où la situation sécuritaire du Mali est décryptée par le roi de la musique mandingue qui pointe une responsable : la France.

A ses yeux , les “djihadistes” du Nord seraient de connivence avec l’ancien colon. Leur présence est de mettre le pays sous tutelle , plus de 6 ans après leur intervention via la force Serval. Keita comme IBK , le chanteur a fait appel à l’histoire de l’ancêtre commun notamment le légendaire Soundiata Kéïta. Pour l’auteur du tube eternel “MANDJU”, le Président malien ne doit avoir peur de quiconque.

Autrement dit, IBK doit asséner ses vérités à la France qui serait là pour ses intérêt. L’artiste ira dans les règlements de compte pointant du doigt ses collègues qui accompagnent le Mandé Bourama lors de ses déplacements. Il doute de la nationalité malienne de beaucoup d’entre eux qui n’hésiteraient pas , selon lui, à rejoindre leur seconde patrie si le Mali éclate pour de bon.Résultat de recherche d'images pour "salif keita"

Déployée depuis janvier 2013, l’armée française a perdu de son capital sympathie auprès de la population. Sous le nom de Barkane elle agit dans le désert mettant sous les projecteurs la MINUSMA (aussi vomit par les populations) . La connivence au sommet de l’État malien est dénoncée par l’albinos béni qui a déclaré en bambara : « Mon but n’est pas de porter atteinte à ta personne mais que je te dise certaines choses… Tu sais pertinemment que c’est la France qui entretien ces gens qui tuent les Maliens et fait courir les rumeurs disant que ce sont des djihadistes. … Néanmoins, tu oses serrer la main de ce gamin et t’afficher avec lui (le président français Emmanuel Macron, NDLR) pour dire que c’est ton ami » lance-t’il avant de dire étonné : Eh Koro (grand-frère) !

Ironie du sort, la vidéo de l’artiste qui a fait ses armes du côté de Kankan dans les années 70, en plus d’être le chouchou de feu Sékou Touré, tombe à un tournant : la Présidence malienne se retrouve sans Conseiller à la Communication, depuis l’abrogation récente du décret de Tiogoum Maiga. IBK a donc été pris en sandwich par son jeune frère d’albinos béni de la musique africaine !

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI  © Copyright . JustinMorel.Info  

Comments

comments