La mairie du district de Bamako, vient de voir son leader écroué, pour une affaire d’éclairage public qui date de 2010.

Depuis le lundi 21 octobre, des rumeurs circulaient autours d’Adama Sangaré. Au fil des heures, l’information a fini par se confirmer avec un mandat de dépôt à son encontre. Ce serait pour une affaire des travaux d’éclairage public des festivités du cinquantenaire du Mali … en 2010.

Le maire de la capitale malienne est mis aux arrêts par le juge d’instruction du 9ème cabinet du Pôle économique et financier de Bamako. Pareil pour Mohamed Oumar Traoré, administrateur de société et promoteur d’Ifabaco (une société immobilière), Sékou Alpha Guittèye, ingénieur hydraulicien (ancien DG d’EDM-SA) et Mme Mafili Koné, ingénieure électromécanique (cadre d’EDM-SA).

Résultat de recherche d'images pour "adama sangare maire bamako"Nos recoupements ont permis de comprendre qu’ils sont inculpés de “faux en écriture, atteinte aux biens publics et complicité, délit de favoritisme et complicité, abus de confiance”, pour plus de 900 millions de F CFA.

Il faut rappeler que la chasse aux auteurs des détournements de deniers publics est ouverte depuis le mois d’août. Le garde des sceaux a changé les juges et effectué des mutations à la pelle, provoquant l’avènement de jeunes cadres aux juridictions.

Ces derniers qui n’ont pas froid aux yeux, sont à fond sur la lutte contre la corruption et entendent mettre la main sur les gros poissons. Adama Sangaré n’est pas le premier, faut-il le signaler !

 

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments