Lors de la validation de la fédération du parti de l’UGDD de Matoto 2, tenue le week-end dernier à Tombolia, le président de ladite formation, Pépé Francis Haba, n’a pas été tendre dans son discours  avec le régime d’Alpha Condé qui selon lui, veut prendre en otage la jeune démocratie que le pays est entrain de construire.

Dans son intervention, le leader du parti UGDD, Pépé Francis Haba a déclaré que « beaucoup de Guinéens étaient enthousiasmés quand le Professeur Alpha CONDE est arrivé au pouvoir en 2010… Parce que les Guinéens avaient longtemps souffert. La Guinée malgré ses richesses naturelles, ses richesses minières, était et est encore parmi les pays les plus pauvres au monde et Alpha CONDE, homme neuf paraissait à la hauteur des différents défis!! » .

Mais, les Guinéens vont déchanter : « Aujourd’hui, neuf ans après, chacun d’entre nous peut faire son propre bilan. Nos routes sont extrêmement difficiles à pratiquer. Le secteur énergétique dans lequel le Président a consacré énormément de fortune (plus de 3 milliards de dollars US) peine à satisfaire puisqu’on assiste encore comme hier à des coupures intempestives » .

Sur la même lancée, le jeune politicien a également dit que le bilan est négatif dans tous les domaines. Le secteur éducatif peine à améliorer la qualité de l’enseignement, et les conditions de l’enseignant laissent à désirer. Le laisser-aller dans les écoles privées qui devraient combler le vide laissé par l’Etat et la corruption des gouvernants aggravent cet état de fait.

« Certains politiciens se sont  remplis les poches, ont construit des dizaines maisons pour leurs familles, au détriment des populations; ils ont détourné des millions de dollars au détriment du pays. Ils nous maintiennent dans cette situation de pauvreté et ce sont eux qui viennent nous voir à l’approche des échéances électorales, avec des sacs de riz, de l’argent pour demander nos voix !», a stigmatisé le leader du parti UGDD..

Il a aussi dit qu’en  tout cas l’UGDD qu’il  dirige, est et restera du côté de ceux qui se battent pour ne pas que cette forfaiture ait lieu.

Car, dit-il : «  Cela du côté des plateformes comme : les Amoulanfés et le FNDC auquel nous appartenons. Est-ce que nous allons accepter que ces gens-là s’éternisent au pouvoir et continuent à détourner nos biens ? Non, nous ne devons pas laisser ce coup d’Etat civil s’opérer dans notre pays. Est-ce que gapaipèli ka hopaipèli ? Hopaipèli. Est-ce que Alanmanè et Amoulanma ?Amoulanfé », a lancé Pépé Francis Haba .

Pour l’ UGDD « C’est très clair, il faut que chacun d’entre nous se mobilise, il ne faut pas laisser cette lutte à une partie de la population. Cette lutte est pour nous tous, c’est nous tous qui souffrons, il faut que chacun d’entre nous suive les mots d’ordre de manifestations du FNDC dont nous sommes membres. Puisque si on ne se lève pas, on sera complice et on trahirait l’avenir de nos enfants et on tuerait notre jeune démocratie », a-t-il précisé..

Il a ensuite noté que son parti UGDD sera candidat aux futures élections législatives et présidentielles.

A-t-il laissé entendre que contrairement aux rumeurs de caniveau disant que tel ou tel leader ne pourra jamais être Président en Guinée, tous les peuples, toutes les couches de la population, ainsi que toutes les composantes ethniques peuvent aspirer à diriger le pays.

« Mais pour que vous puissiez élire votre fils que je suis, votre frère ou ami que je suis, il faut que chacun d’entre vous soit enregistré sur le fichier électoral, parce que si vous ne vous enrôlez pas, si vous ne vous mobilisez pas au prix de votre temps, vous ne pourriez pas m’élire. Donc mobilisons-nous, je vois qu’on n’est peut-être pas des milliers dans ce rassemblement, mais tout comme les apôtres du Christ, vous vous pouvez mobiliser vos familles, vos quartiers, appeler vos villages pour les mobiliser afin que nous soyons victorieux lors des futures élections! ».

 

Propos recueillis par Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments