Bah Oury, président du nouveau parti Union pour le Démocratie et le Développement et ex-vice président de l’UFDG, vient de s’entretenir  avec notre rédaction; Il nous a donné sa position par rapport aux événements du 14 octobre déclenchés  par les membres du FNDC contre la nouvelle constitution et un éventuel troisième mandat présidentiel. 

justinmorel.info : Les membres du FNDC ont projeté une série de manifestations qui a débuté ce lundi, 14 octobre 2019, sur toute l’étendue du territoire national. Une manière pour eux d’empêcher un éventuel changement de la constitution en Guinée…

BAH Oury : Vous savez la question la plus importante, n’est pas au fait  la question de la manifestation, la vraie question est de rétablir une atmosphère de quiétude en réglant les sources du problème. Par ailleurs, la vraie source du problème est la velléité du changement de la constitution. Et là, comme le président de la république avait dit qu’il va se prononcer à l’issue des consultations, donc on attend la déclaration du président. S’il intervient dans les prochaines heures ou prochains jours pour marquer sa défiance vis a vis de cette idée qui risquerait de mettre le pays sens dessus-dessous. Alors, je pense que tout rentrera en ordre, Donc, je ne suis pas d’avis avec mes amis du FNDC pour avoir déclenché cette série de manifestations, et de mettre en cause la quiétude sociale dans le pays,

Propos recueillis par Leon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments