Investisseurs et partenaires au développement de l’Afrique, venus prendre part au 5ème forum Investir en Afrique se sont rendus sur le site de la zone économique spéciale de Maloukou. La délégation conduite par Gilbert Mokoki, ministre en charge des zones économiques spéciales, a visité les différentes usines composant cette plateforme industrielle.

A travers cette visite, le Congo a voulu permettre aux investisseurs potentiels de découvrir cette plateforme industrielle, surtout que la difficulté en électricité que rencontre cette zone est en cours de résolution, selon le ministre Gilbert Mokoki.

Miniature de pièce jointeA Maloukou, les visiteurs ont découvert le prototype de tracteur qui sortira dans peu de temps des entrailles d’une usine de montage de tracteurs, la première du genre, en Afrique centrale, capable de produire une quinzaine de machines par jour. L’implantation de l’usine de montage des tracteurs ne sera pas seulement bénéfique aux Congolais, mais aussi à tous les africains, parce qu’il tend à résoudre deux difficultés majeures que rencontrent l’Afrique dans sa marche vers le développement, notamment dans la croissance économique et l’emploi des jeunes.Miniature de pièce jointe

Cette usine apparaît aussi comme un élément supplémentaire pour faire de la zone économique spéciale de Brazzaville, un véritable pôle développement, surtout  du développement et la mécanisation de l’agriculture, au travers de cette entité de montage des tracteurs.

A noter que les statuts créant la société Eco-Camaco à laquelle appartient l’usine visitée a été signé le 11 septembre 2019 entre le gouvernement congolais, la société Eco-oil Energie et la société chinoise Camaco, en marge des travaux du 5ème Forum Investir en Afrique.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Miniature de pièce jointe

Comments

comments