L’ONG Association Scolaire et Estudiantine de Guinée (A-SEG), a cours d’une conférence de presse tenue, mercredi 11 septembre 2019 à Conakry,  la présenté son rapport final sur l’observation indépendante des examens nationaux session 2019, en République de Guinée.

A cette occasion, le président de l’ A-SEG M. Kabinet Kéïta, a déclaré que dans notre pays le déroulement des examens nationaux est sujet à beaucoup de fraudes et d’anomalies qui trouvent leur cause profonde dans la corruption, la tricherie, les moyens limités et ses corollaires.

« L’exemple pris sur les examens nationaux de la session 2018 en fait foi, où des candidats au BEPC et au BAC ont utilisé massivement des téléphones portables et documents. Ces faits très graves et dangereux ont eu un impact terriblement nocif sur ces examens d’une part et d’autre part sur le système éducatif guinéen en général ».

Le conférencier se demande comment, malgré le slogan « Tolérance Zéro vers l’excellence »,  où nous ont menés ces examens en Guinée ces derniers temps ? « Qu’en est-il de leur crédibilité ? Quelles sont les véritables causes ? Voilà les interrogations qui alimentent notre problématique, car nous ne comprenons toujours pas pourquoi les mêmes pratiques perdurent chaque année. Les tentatives de réponses à cette préoccupante situation feront l’objet de ce rapport exclusif pour désormais pallier à ces difficultés », dit-il.

Dans la même optique, M. Kéïta a souligné que dans le but  de pallier les innombrables difficultés rencontrées au-cours des examens nationaux, leur  projet d’observation indépendante, a proposé des pistes de solutions afin d’améliorer le climat de ces précieuses évaluations et, que tous les acteurs (Parents d’élèves, élèves, Syndicats, autorités éducatives et partenaires techniques et financiers) conviennent de la bonne organisation de ces examens.

« Pour conduire à bien notre mission d’observation, nous faisons l’hypothèse que  » l’organisation d’un examen sans fraude est un indicateur d’excellence du système éducatif, tandis qu’un examen frauduleux est le signe d’un système éducatif à réformer.  » »

Pour clore le M. Kabinet a mentionné que leur ONG a pour rôle de lutter contre la fraude aux examens nationaux, d’appuyer les efforts du service examen et de veiller au bon déroulement des examens nationaux.

Cette observation de l’A-SEG, s’est tenue dans la période allant du 04 Juillet au 05 Août 2019, soit du début des examens nationaux jusqu’à la proclamation des derniers résultats.

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments