Depuis le lundi 19 Août, la capitale malienne vit ce système routier innovant. Pour un début, les acteurs se sont fortement entremêlés les pinceaux car des usagers aux vendeurs ambulants, tout le monde n’y trouve pas son compte.

Disons le tout net , les Bamakois ne se sont pas encore adaptés.Au lendemain de la mise en œuvre de l’opération dite « circulation alternée » à Bamako, la capitale malienne a eu un autre visage. Plusieurs artères principales évoluent en sens unique, une expérience qui date depuis plus de 3 ans.

Les autorités ne le mentionnent nulle part, mais tout est parti du jumelage établi entre Bamako et Conakry depuis juin 2016. Si la circulation alternée était limitée au mois de ramadan depuis, elle vient d’être intégrée aux jours de travail. Sauf que les usagers maliens dans leur ensemble semblent avoir été surpris par l’initiative conjointe du Département en charge des Transports et la Mairie du District de Bamako.

Beaucoup dénoncent le manque de communication autours de l’initiative. C’est le cas d’Adama Dissa un automobiliste croisé sur la route de Koulikoro qui affirme : « Tôt le matin j’ai été pris en plein sens interdit, me poussant à aller sur des voies où on échappe pas au trafic. Cette mesure ne résout aucunement la question de la mobilité urbaine à Bamako». Avis partagée par Mme Cecile Diankoumba à l’Avenue Martin Luther KING « Depuis le matin , circuler est devenu un casse- tête. Même les policiers censés réguler les choses sont pris à partie par les usagers. Beaucoup ne suivent pas les injonctions et conduisant comme ils veulent ».

Du coup, on déplace un autre problème sans le résoudre pour les usagers qui redécouvrent la circulation alternée. Tout indique que les populations n’étaient pas vraiment préparées, du moins, n’avaient pas compris cette nouvelle façon de circuler. Les sens uniques instaurés concernent les artères suivantes de la capitale malienne: l’avenue AL QOODS sur la Route de Koulikoro, l’Avenue de l’OUA, l’Avenue de la CEDEAO, l’Avenue Cheick Zayed et l’Avenue Martin Luther KING. Seul le trajet « Tour de l’Afrique-Niamana » à la Direction Générale de la Douane fait exception à la mesure.

 

IDRISSA KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

Copyright © JMI – JustinMorel.Info

Comments

comments