Le Directeur du Bureau de Stratégie du ministère de l’action Sociale de la Promotion Féminine et de l’Enfance Elhadj Bafodé Keita, représentant madame la ministre dudit département Madame Diaby Mariama Sylla, a lancé ce jeudi 29 août 2019, l’atelier de Validation du Plan d’action Conjoint de la mise en oeuvre du Protocole d’Accord Guinée/Sierra Leone Relatif à l’Autonomisation des personnes ayants un handicap.
Cet atelier qui se déroulera du 29 au 31 août 2019, a pour but d’autonomiser les personnes handicapées à pouvoir subvenir à leurs besoins vitaux.
Dans son discours de bienvenue, Elhadj Bafodé a indiqué que la ministre a été empêchée pour  des raisons de calendrier. Selon lui, elle tient à cœur ce projet: « Il n’y a pas longtemps que les deux pays ont signé un mémorandum autour des actions à mener en faveur des personnes handicapées. Parce que, il y a une similarité entre la Sierra Léone et la Guinée, où presque les modes de vie sont partagées».
A la suite de ce mémorandum, les deux pays sont allés vers les partenaires, pour le financement de cette action commune. Les barrières linguistiques signalées ici ne peuvent pas être un obstacle pour atteindre l’objectif recherché. Car, c’est une première fois en Afrique  de l’Ouest que deux pays unissent leurs forces pour faire face aux questions des handicapées. Leur réussite permettra de voir d’autres pays se joindre eux, pour élargir le mouvement de soutien aux personnes handicapées.
Ce mémorandum a été présenté à New York. Il est souhaité que les bureaux du PNUD des deux pays ne s’arrêtent pas en si bon chemin et, au terme de la validation de ce plan d’action, qu’il soit organisé, une table ronde de partenaires.
De son côté le représentant du PNUD-Guinée, M. Sylvain KI, a rappelé que cet atelier technique accompagne ce projet depuis 2018, avec leur  ancien Directeur Pays qui a insufflé cette dynamique  collaboration entre les deux ministères, à travers l’ONG ‘’On Family’’.
Une manière de rappeler que c’est à travers le PNUD que cette collaboration a commencé et abouti aujourd’hui, rappelle le chef de l’unité et Suivi-Evaluation au PNUD-Guinée.
Le représentant du PNUD en Sierra Léone  M. Samuel Pama a, à son tour mentionné que la cible du développement ne laisse personne pour le PNUD, car dit-il : « Tout le monde doit être pris en compte pour le processus de développement.  Quelle que soit la nature,  la contribution des personnes handicapées est essentielle. Sinon, c’est près de 12% des ressources mondiales qui sont mis de côté. Pour ceux qui parlent l’anglais, ceux qui parlent avec la voix et ceux qui parlent avec les signes, montre comment une synergie peut aboutir au document et procéder à sa validation ».
Oumar KEITA pour JMI
JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments