L’administrateur du groupe de presse ‘’ Lynx-Lance’’, Souleymane Diallo s’est auto désigné dans la matinée ce lundi, pour aller répondre à la place de son proche, le directeur général de la radio ‘’Lynx Fm’’’, Aboubacar Diallo  convoqué pour une audition à la Direction de la Police Judiciaire.
Le doyen Souleymane Diallo, fondateur du  a été entendu par cinq heures par le juge d’instruction du Tribunal de Première Instance de Kaloum et mis finalement sous contrôle judicaire.     

Il est ressorti que « le correspondant de la radio ‘’ BBC’’ à Conakry est poursuivi pour complicité de production, diffusion de données de nature à troubler la sécurité publique, à porter atteinte à l’honneur et à la dignité… »

Au sortir cette longue  d’audition, leur avocat, Me Mohamed Traoré,   a dénoncé la mise à l’écart de la loi sur la liberté de la presse, en matière de délits commis par voie de presse. Car, selon lui, « Aujourd’hui Monsieur Diallo est poursuivi non pas sur la base de la loi sur la liberté de la presse, mais sur la base de la cyber-sécurité, qui est un texte très répressif. Donc, la situation est grave et dramatique même comme l’a dit Me Kabélé ».

« Nous nous attendions à ce que Monsieur Souleymane aille aujourd’hui en prison, mais je ne sais pas ce qui s’est passé et le juge a décidé de le placer sur contrôle judiciaire avec obligation de venir pointer ici (au TPI Kaloum, ndlr) tous les mercredis et vendredis, sans caution. », a dit l’avocat devant la presse. Abou Bakr serait invité aussi à ces deux rendez-vous hebdomadaires.

Affaire à suivre.

Léon KOLIE pour JMI 

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments