Comme ses prédécesseurs, le ministre de l’Elevage, Roger Patrick Milimono était récemment  face à la presse dans le but de dévoiler  le bilan et perspectives de son département. Dans son intervention, le ministre de l’Elevage, Roger Patrick Milimono a étonné plus d’un en déclarant : « On m’interpelle souvent d’abattre les chiens. Je profite de cette tribune pour faire comprendre que l’abattage massif des chiens est interdit ».

Selon lui, « depuis la nuit des temps, il y a des conflits entre éleveurs et agriculteurs. On essaye de les gérer ». Le ministre de l’Elevage, Roger Patrick Milimono a également indiqué que « le code de l’élevage définit les périodes de divagation et de cantonnement du bétail ».

« Pendant les périodes de culture qui commencent du 15 juillet au 15 janvier, les éleveurs ont l’obligation de cantonner leur bétail. Les autorités locales ont l’obligation de faire respecter cela! », a dit le ministre  Roger Patrick Milimono.

Tout: « ce que nous pouvons faire, c’est de demander l’application de ces dispositions à chacune des parties. Au-delà, il y a les communautés traditionnelles que nous impliquons pour essayer de résoudre les conflits ».

Tout en précisant que « Nous avons de gros problèmes. D’un côté, on a des problèmes entre agriculteurs et éleveurs guinéens. De l’autre côté, des conflits entre agriculteurs guinéens et éleveurs étrangers ».

Evoquant le cas de résolution des conflits, il affirme que son département travaille de concert avec les ministères de l’Agriculture, de l’Environnement et l’Administration du territoire.

« Nous allons trouver des solutions idoines que nous allons même proposer à la conférence sous-régionale, sous l’égide de la CEDEAO, pour trouver une issue non seulement entre aux conflits entre éleveurs et agriculteurs guinéens, mais avec les pays voisins », a souligné le ministre de l’Elevage.

Momo SOUMAH pour JMI

 JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments