Longtemps président de l’Association des Victimes du Camp Boiro et aujourd’hui, député nominal de la préfecture de Dinguiraye, sous la bannière du parti UFDG , Dr Fodé Bocar Maréga , dans un entretien accordé à un reporter de justinmorel.info , a déclaré que  » les droits de l’Homme sont copieusement violés sous l’Alpha-Gouvernance ».
Il parle ainsi des « arrestations fallacieuses de certaines personnes qui expriment leurs opinions opposées face aux décision politiques de ce régime ».

Dans un ton aussi tendu, le député du principal parti de l’opposition (UFDG) au parlement guinéen, Dr Fodé Bocar Maréga a laissé entrevoir  ceci : « J’ai  l’impression de revivre encore en ce moment, le même régime sanguinaire de Ahmed Sékou Touré  qui s’assimile sans doute à celui d’Alpha Condé ».

Il démontre : « Avec ce régime actuel, il suffit d’exprimer ton ras-le-bol  par rapport à sa mauvaise gouvernance colorée de gabegie et de corruption au sein des services publics; tout de suite, tu es mis aux arrêts par les services spéciaux de l’Etat. On a vécu le même cas avec les membres du FNDC qui ont  été subitement arrêtés et conduits à la DPJ, à cause de leur farouche opposition contre un 3ème mandat d’Alpha Condé et un éventuel projet d’une nouvelle constitution. Une manière de vous dire que les droits de l’homme en cette période,  sont violentés dans toutes ses formes légales. Cela est très grave pour notre pays ».

Puis d’expliquer les inquiétudes de tous concernant la question relative au respect de droits de l’homme en République de Guinée. « Pour votre information, le régime d’Ahmed Sékou Touré a fait 50.000 morts. Mais, nous restons aussi sur notre garde, pour que plus jamais ça dans notre pays! ».

 

Propos recueillis par Léon KOLIE pour JMI    

Copyright © 2019 JMI JustinMorelJunior.Info                         

Comments

comments